La S970 est une Ibanez de moyenne gamme de la série Premium fabriquée en Indonésie à laquelle il faudra vraiment vous intéresser si votre capacité d’emprunt n’excède pas 1000 euros. Les guitares de la série S ont cela de particuliers qu’elles possèdent un corps extrêmement fin et ne pèsent rien… Celle ci embarque tous les ingrédients qui ont fait le succès d’Ibanez ces dernières années, à commencer par l’excellent vibrato ZR2 dont la tension est réglable grâce à une molette très pratique au dos de la guitare. C’est parti pour le test complet, avec vidéo comme d’hab !

imageArticle



Ce qui frappe en tout premier lieu, c’est la « gueule » de cette S970. Le corps est en acajou d’Afrique et la table en noyer. Le vernis translucide laisse apparaître le veinage du bois qui est assez unique et donne à la guitare un côté très « travaillé » qui fait vraiment haut de gamme. L’ensemble est exempt de défauts d’aspect, les Indonésiens ont bien bossé et les premières impressions sont excellentes. Pour être honnête, sur ce plan, la différence avec les modèles « Prestige » ne se perçoit pas spécialement et il y a des chances que vos potes non initiés s’imaginent que cette guitare vaut bien plus cher… Pour enfoncer le clou, Ibanez a opté pour un accastillage chromé noir complètement dans l’esprit de l’ensemble, très « classe » !

imageArticle



Le manche est un 24 cases cinq pièces Wizzard érable/noyer complété d’un renfort en titane. Il est recouvert d’une très fine couche de vernis satiné comme la plupart des Ibanez actuelles, très agréable au touché car il n’accroche pas et ne « colle » pas au pattes… Le profil est un peu plus rond que celui de la RG sans arriver à celui d’une JS. Le manche est aussi un peu plus large. Bref, c’est un profil très « polyvalent » qui conviendra potentiellement à tout le monde. La touche est en palissandre avec des repères esthétiquement joliment placés en haut et pas au centre comme sur la plupart des guitares, un petit truc en plus pour la différencier des autres…

imageArticle



imageArticle



L’accès aux aigus est total puisque, comme on le voit sur la photo ci dessous, il n’y a pratiquement aucun talon au niveau de la jonction manche/corps. C’est même là une des caractéristiques marquantes de la guitare.

imageArticle



Si on ne craint pas d’entendre quelques buzzzs, il est possible de régler l’action très basse pour avoir les cordes très près du manche, ce que personnellement j’aime beaucoup. Il suffit de « descendre » le bloc vibrato à l’aide d’une clé allen (car il n’est pas possible de régler individuellement la hauteur de chaque corde) et de refaire un léger réglage de la guitare. J’allais d’ailleurs oublier ce détail : la guitare est arrivée « réglée », pas forcément à ma main mais jouable immédiatement, ce qui n’est pas toujours le cas…

imageArticle



Le vibrato est le modèle ZR2w/ZPS3, ce qui ne vous évoque peut-être pas grand chose… Il est pourvu du désormais célèbre Zero Point System, un truc propre à Ibanez qui permet à la fois d’obtenir un confort de jeu optimal en limitant les frottements et les problèmes d’accordage. Ce système permet en outre de maintenir un accordage correct en cas de « pétage » de corde. Si vous cassez le MI aigu, les autres cordes restent accordées… Ce système offre aussi l’avantage d’être ajustable en dureté/souplesse grâce à une molette se trouvant au dos de la guitare qui agit directement sur la tension des ressorts sans besoin de démontage de quoi que ce soit. Bien vu également : il reste tout à fait possible de « bypasser » le système en supprimant les deux ressorts de maintien qui le composent (il faut alors cette fois démonter la plaque de protection arrière) si on souhaite se retrouver avec un système classique de vibrato flottant…

imageArticle



J’ai déjà donné mon sentiment sur les vibratos Ibanez qui sont à mon avis les meilleurs du monde car ils offrent un compromis idéal entre le Floyd boulonné de partout mais souvent assez raide à jouer et pas super pratique à régler et les vibratos vintages plus agréables, plus faciles à « gérer » au quotidien mais pas « indésaccordables »… Si vous êtes comme moi un adepte de ce genre d’accessoire, il me semble impératif d’essayer au moins une fois une Ibanez équipée, en prenant bien sûr le temps de le « mettre à votre main ». De toute façon, le fait que des gars comme Joe Satriani ou Steve Vai (pour n’évoquer qu’eux…) aient adopté ces trems suffit à comprendre beaucoup de choses…. Bien sûr, le ZR2 n’est pas strictement identique au vibrato Edge de ma RG Prestige remarquable mais il en reprend les caractéristiques essentielles et se comporte quasiment de la même façon… Les fine tuners semblent un peu moins précis et un peu plus « durs » mais on est vraiment dans l’hyper détail…. Le blocage des cordes au sillet est très classique et l’ensemble permet des torsions à peine avouables sans crainte de dégainer le diapason à chaque fin de morceau, même en 9-42… Selon le réglage choisi, le ZR2 est par ailleurs très agréable à manipuler de façon beaucoup plus soft, juste pour mettre en valeur le côté expressif de votre jeu…

La video :



Côté confort de jeu justement, la S970 est aussi assez top. Son corps super thin et son poids plume sont très intéressants, même un peu déstabilisants au départ. On s’y fait très rapidement et le choc s’inverse quand on revient à une guitare de forme et de poids plus « conventionnels ». Le fait que le corps soit limité en épaisseur ne semble pas vraiment impacter la résonnance de l’instrument qui sonne déjà assez sympathiquement sans être branché.

Branchée maintenant…

Les micros de la S970 sont des Ibanez CAP, des micros « maison » donc… Quand on est habitué aux Di Marzio d’une RG ou d’une JS, ce qui est mon cas… on s’attend à redescendre une marche…. Ce n’est pas exactement le cas comme on peut l’entendre dans la vidéo… Même s’ils n’offrent pas tout à fait le même « plaisir », les micros Ibanez sont loin d’être anémiques et offrent une palette de possibilités assez étendue. Le micro bridge est assez pêchu et rond, le single coil donne accès à des sons Stratoïdes sans surprises mais sans démériter et le double grave reste correct sans plus. La caractéristique d’ensemble de ce set de micros est plutôt de produire un son assez « droit », très propre et équilibré, presque trop à mon goût avec un côté assez « imperturbable »… En cherchant bien, on pourrait peut-être leur reprocher un relatif manque de personnalité, surtout concernant le micro neck qui est c’est vrai assez « quelconque ». La contre partie sera que ce côté « passe-partout » fera de la S970 un outil qui pourra finalement convenir à tout le monde…

Les sons :

Disto high gain :









Sons clairs :







Côté possibilités sonores sans rien ajouter ni modifer donc, la guitare correspondra très bien à qui s’exprime au travers d’une grande variété de styles musicaux car si elle n’a pas vraiment UN domaine de prédilection, elle ne ferme justement la porte à personne…

En gros pervers ne reculant devant aucun sacrifice, j’aimerais personnellement beaucoup tenter une opération à table ouverte avec un DM Tone Zone en bridge ou peut-être un Haussels Tozz B et un Air Norton en manche, histoire de « doper » un peu l’affaire… Sans jouer les Van Halen, il pourrait être intéressant de triturer un peu l’affaire, la S970 pourrait donc également constituer une excellente « base » « à travailler » si on aime son style et qu’on se trouve à l’aise « à bord » équipée de micros typés à la sauce que l’on souhaite…

imageArticle



Ibanez a vraiment le truc pour nous rendre accrocs… Pour un tarif généralement constaté de moins de 1000 euros, on a avec cette S970 une guitare originale très polyvalente, visuellement très attirante et d’une qualité sans critiques possibles, qui donne l’impression d’être beaucoup plus chère. L’offre de base conviendra pour beaucoup d’entre nous mais ceux qui souhaitent aller au delà pourront très bien la « customiser » côté micros, la S970 n’aura alors plus grand chose à envier à des instruments jugés haut de gamme dignement fabriqués aux States ou ailleurs….. mais proposés à des tarifs lunaires absolument pas comparables…..

Une des meilleures offres actuelles à mon avis dans ce créneau de prix…


Les autres articles qui pourraient vous intéresser :

Test de l'Ibanez RG 3250

Test de la Schecter Solo 6 Standard

Test de l'Ibanez JS 2400

imageArticle