11 years ago

Vigier Excalibur Shawn Lane, surfing with the alien...

Pas fréquent de croiser sur son chemin une Excalibur Shawn Lane... J'en avais beaucoup entendu parler, guitare très particulière, touche strictement plate à la demande de ce guitariste au style et à la musique assez controversés mais dont on ne pouvait nier la virtuosité, décédé le 26 septembre 2003 des suites d'une longue maladie.
Première approche, pas de doute, c'est une Excalibur... Lutherie impeccable, vernis translucide laissant apparaître les détails du content en aulne. La guitare est assez légère et on l'a tout de suite bien en main. Je remarque très vite la touche effectivement rigoureusement plate. Quelques gammes sans que la guitare soit branchée, hmmmm, pas si déstabilisant que cela. D'emblée, ça me botte bien... La forme de la touche autorise une action super basse qui favorise sans aucun doute le jeu rapide, les amateurs de sweeping peuvent se préparer pour un orgasme guitaristique comme ils en ont rarement eu... C'est vraiment très confortable et en dehors de la touche qui fait l'originalité de la Shawn Lane, le manche me rappelle davantage celui de mon Excalibur Custom (de 96) que celui des Vigier neuves que j'ai eu l'occasion d'essayer récemment, c'est tant mieux!

imageArticle


Evidemment, une électrique, c'est fait pour être branché sur un ampli... alors... je m'en vais la brancher et là... Au secours! En son saturé, Les Di Marzio (Air Classic en aigu) collent impeccablement à l'ensemble, agressifs à souhait, dans toutes les positions, avec la petite pointe de peps qui les caractérise toujours (par rapport aux Duncan par exemple). Le sustain est étonnant mais je l'avais déjà un peu remarqué en la jouant unplugged... Le Humbucker bridge est vraiment convaincant, puissant mais pas trop, doté d'une compression naturelle très sympa. Le son reste présent et précis quelque soit le niveau de gain de l'ampli, vraiment j'aime beaucoup. Les plans "taping" se succèdent, plus le temps passe et plus j'ai envie de la garder... Les metalleux seront peut être un peu déçus car la guitare sonne plutôt médium et ne donne pas trop dans les basses mais qu'importe, on peut arranger ça sur l'ampli.
La position 4 m'a également séduite, moins de puissance mais pas moins de présence, on peut facilement se balader dans des séquences blues un peu "énervées", on est vraiment dans les sons Strats très custom... Encore une fois, je crois que l'adéquation des bois utilisés pour le content et le manche érable à touche palissandre colle impeccable avec ces micros.


En son clair, c'est une autre affaire, mais pas mauvaise non plus! On est plutôt dans un registre assez aigu (encore qu'un réglage de la hauteur des micros pourrait sans doute changer la donne...). Cela dit, ce n'est pas désagréable et le micro manche conviendra parfaitement pour jouer en arpèges avec un bon chorus. La position 4 est là aussi assez cool, et avec un compresseur, je pense qu'on atteindrait vite des sommets pour jouer des riffs un peu funk bien pêchus et rythmés.
Le vibrato 2010 Vigier, je le connaissais déjà pour l'avoir un peu pratiqué sur l'une des Exca que j'ai eues. Associé aux mécaniques blocables, ça fonctionne plutôt honorablement. Je suis très pointilleux là dessus car je l'utilise beaucoup. Collé à la caisse de la Shawn Lane, il ne donnait pas tout son sel mais je sais que réglé flottant, il va plutôt bien alors...
Conclusion, la Shawn Lane est effectivement une guitare typée mais je doute qu'elle déplaise à ceux qui poseront les mains dessus. Je m'y suis très vite "fait" et j'imagine qu'avec une vraie habitude de la guitare, on obtient des résultats assez délirants, voire peut être assez "improbables"... Je n'ai pas parlé du diapason "Gibson" assez inhabituel sur ce type de guitare, on est vraiment dans le détail, qui compte sans doute sans que l'on s'en aperçoive vraiment...

imageArticle


Merci à Gerald de Guitar Gam (Poitiers) qui m'a laissé cet "outil" dans les mains assez longtemps pour que j'aie envie de repasser le voir bientôt... n'en déplaise à mon banquier!
Usagers de la Shawn Lane, que vous l'ayez aimée ou pas, gardée ou pas, laissez vos avis sur cette guitare...
Et pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur Shawn Lane : Shawn Lane.com

Comments

  • Les particularités techniques de cette guitare s'expliquent par le jeu particulier qu'employait Shawn.
    Je parle ici de la touche plate et du diapason gibsonien.
    En effet, il faut savoir que Lane utilisait des positions d'accords très peu conventionnelles en particulier, il était capable de "briser" ses doigts afin de jouer par exemple la corde de La avec le bout du doigt et la corde de Si ou Mi aiguë avec les autres phalanges tout en laissant sonner à vide les cordes situées entre la corde de La et Si. Technique d'alien donc. Ses mains n'étant pas démesurément longues, voir m^m plutôt en dessous de la moyenne (nous avons comparé nos mains respectives lors de ma dernière rencontre avec ce bibendum guitariste) le diapason explique également bien des choses.
    Un seul regret pour ma part, et il ne concerne pas cette guitare mais Shawn Lane lui m^m. Je regrette en effet d'avoir tardé à utiliser son N° de téléphone qu'il m'avait chaleureusement donné en m'invitant à venir chez lui lors d'une tournée US programmée par mon tourneur peu de temps avant son décès. Je n'ai en effet finalement pas eu le temps de passer le voir avant que la grande faucheuse ne nous l'enlève honteusement en plein milieu de ma tournée. :-(
    We miss you Shawn...

  • Il y en a une à vendre dans mon fief, l'ai essayé, pas mal mais 1550 euros et le gars veut pas descendre son prix, selon vous, ça les vaut ou il vaut mieux se tourner vers une RG neuve ?

Leave a Comment

Please login to your account or register to leave a comment on this article.
Once registered or logged in, you will be automatically redirected back to this article.