Petit mais costaud... Le Line 6 Spider 75 fait partie de l'entrée de gamme de la marque mais n'en n'oublie pas pour autant la philosophie : en proposer un max pour un prix contenu (285 euros...) et sans forcément disposer d'un bac + 15. D'un fonctionnement très simple et ne sacrifiant rien à la qualité, le Spider 75 constituera sans nul doute un très bon choix pour commencer sérieusement à répéter. Et si vous lui associez le pédalier Shortboard FBV, vous disposerez d'un bel arsenal, comprenant également quelques outils intégrés bien sympathiques... Voyons tout cela d'un peu plus près, et en musique!
Le Spider IV présente bien, la façade est sobre et regroupe tous les réglages en une dizaine de boutons (11 très exactement), chacun d’entre eux pouvant servir à modifier différents paramètres suivant la configuration dans laquelle on se trouve. En version 75 watts, l’ampli n’est pas trop lourd ni trop volumineux et peut encore facilement se transporter sans envisager la hernie discale. Il se logera sans difficulté dans le coffre de la Twingo…

imageArticle



Comme tous les amplis Line 6, le Spider IV est un ampli à modélisation, qui reprend la plupart des grands noms que vous connaissez : le bouton de gauche sert à sélectionner le modèle d’ampli désiré et vous aurez à choisir parmi des émulations de Marshall, Mesa, Vox, Fender, Orange, etc… Chaque modèle d’ampli comporte deux variantes, ce qui nous fait un total de 16 possibilités différentes… Pour les fainéants, Line 6 propose déjà plus de 300 presets pré enregistrés, qui correspondent à la signature de guitaristes ou de groupe célèbres. Mais ce n’est peut être pas là qu’on obtiendra les résultats les plus satisfaisants. Il vaut mieux faire ses sons soi même, en fonction de la guitare que l’on utilise et de ses propres besoins. Dans le cas où vous retiendriez cette solution… de facilité, il n’y a rien d’autre à faire que faire défiler les presets les uns à la suite des autres et de s’arrêter sur celui qui vous inspire. En dehors des fainéants, les débutants peuvent bien sûr également y trouver leur compte…

Au niveau du « tableau de bord », on trouve la connectiques et les réglages suivants : entrée guitare, sélection du type d’ampli, niveau de drive, égalisation (grave-médium-aigu), volume du canal, trois boutons pour sélectionner les effets, niveau de reverb et enfin master volume. On active et on choisit les effets avec les 3 boutons « Smart control FX » puis on accède aux différents paramètres avec le sélecteur disque situé à l’extrême droite de la face avant. On a le choix entre 3 types de delay : delay, tape echo et sweep echo, deux types de reverb, lux spring et dark hall, trois modulations, chorus, phaser et tremolo, ce qui permet déjà quelques combinaisons sympas. Il y a aussi un effet appelé « gain » que je ne vous détaille pas… et même un « pitch ».

imageArticle



Au chapitre des « plus », on trouve également un accordeur et un looper permettant de mémoriser jusqu’à 14 secondes de son. L’utilisation du pédalier Shortboard Fbv (qui n’est pas livré avec le Spider, dommage !) devient alors quasi indispensable… Puisque nous en parlons, le pédalier Fbv est un précieux « allié » des amplis Line 6. Il permet de se servir du looper intégré, de sélectionner les presets au pied et de changer de banque de son, d’utiliser la fonction Tap Tempo autrement qu’en tapant sur le bouton en façade de l’ampli du bout de l’index. Il autorise également, via la connectique USB dont il est équipé, les mises à jour du firmware de l’ampli… Par ailleurs, il dispose d’une pédale d’expression permettant d’agir en direct sur certains paramètres d’effets. C’est donc le complément presque « obligatoire » de l’ampli…

imageArticle



imageArticle



Très intéressant aussi, le Spider IV est équipé d’une prise en face arrière permettant le branchement d’un lecteur MP3, ce qui fait que vous pouvez l’utiliser en solo pour jouer sur des backing tracks par exemple. Le son de la source MP3 est bien sûr indépendant des presets que vous utilisez pour la guitare et n’est donc pas « coloré » par une quelconque distorsion ou delay… De plus le son reproduit, même s’il n’est pas stéréo, est loin d’être ridicule et permet vraiment de bien bosser ses plans sans se poser de questions…

Côté son justement, plutôt que d’en parler, le mieux est d’écouter les quelques exemples que j’ai enregistrés avec. La « critique » que ne manqueront pas de faire certains sera peut être une relative froideur, notamment en disto; mais rappelons deux choses : 1/le Spider IV n’est pas un ampli à lampes… et 2/il faudra rapprocher ce sentiment du prix de vente. On ne peut pas tout avoir… Il reste que pour 285 euros, proposer un vrai ampli aussi complet, qui ne démérite pas sur le plan qualité et permet de se passer de nombre de périphériques onéreux, au moins dans un premier temps, est une belle prouesse. De plus, le Spider IV n’est pas un ampli « typé » au sens négatif du terme, il permettra d’aborder un peu tous les styles de musique sans angoisse de ne pas trouver le son adéquat.

imageArticle



Au-delà des fichiers sons que vous allez entendre, quelques précisions annexes : la limite des amplis à modélisation (et à transistors) se trouve souvent au moment où « l’on monte le son »… Il deviennent moins précis, quelquefois même très « laids », bavent et se liquéfient dès que le batteur arrive… La surprise est alors fort désagréable car l’ampli essayé en magasin et qui sonnait « pas mal » voire bien à un niveau contenu s’avère méconnaissable en répète! C’est souvent là que les « lampistes » rigolent… Pour voir, j’ai poussé clairement le Spider IV dans ses derniers retranchements. Le son change à volume élevé bien sûr mais il ne se dénature pas, bien au contraire. L’ampli reste tout à fait exploitable, aucune déception à prévoir. Pour jouer fort, il suffit juste de réajuster certains paramètres d’égalisation et de bouger un peu le « drive ». Les 75 watts ne sont pas uniquement « décoratifs », il y a de la marge et vous n’aurez aucune peine à couvrir le batteur teigneux qui vous accompagne sans dégrader gravement le son, même s’il se met debout sur ses toms ! Le HP est un Celestion… Si vous avez des craintes ou si vous êtes vraiment du genre « bourrin », rien ne vous empêche de choisir le même modèle en plus puissant… ou encore d'investir davantage en allant voir du côté des Spider VALVE ou du récent DT 50 que nous aurons sans doute l'occasion de tester très bientôt sur Fret-Time. Là, gare aux tympans fragiles…

Conclusion, le Line 6 Spider IV 75 est un mix bien pensé de tout ce que peut demander un guitariste exigent mais pas forcément riche. Les utilisateurs plus habitués à « gérer » des pédales d’effets qu’à travailler sur des presets et à programmer des sons feront vite l’apprentissage de ce nouveau « sport » sans grande difficulté car Line 6 est habitué à proposer des produits simples à manipuler et à comprendre. Même si on n’est pas dans les « lampes », la lumière est là quand même et vous pourrez vous faire de très beaux sons, aussi bien saturés que clairs sans y penser vraiment ! Vous pourrez par ailleurs rentrer facilement en contact avec la communauté d’utilisateurs Line 6 grâce aux différents forums qui existent sur le site de la marque, très cool ! Le Spider associé au pédalier Fbv lui aussi très simple à manipuler forment un couple très sympa pour commencer à jouer en groupe. Line 6 fait quelquefois des offres sur le pédalier pour qui investit dans un ampli… Dans ce cas, il n’y a pas dix mille questions à se poser!!!!!

Les sons (Ibanez JS 2400, Shure SM 57) :

Californian bugs :



Metal vibes :



Hot classic rock :



Creamy blues sound :



Eighties Hard :



Harmo drive :



Caractéristiques principales :
- Ampli Combo Guitare Éclectique
- Spider IV / Spider 4
- 75 Watts
- Plus de 300 Presets Programmés à la Main par 50 Guitaristes et Groupes Célèbres
- Presque 200 presets de morceaux des 50's à aujourd'hui, ainsi que des presets de tonalités alternatives
- 4 canaux, 64 Presets utilisateur
- 16 modèles d'amplis Line 6 les plus récents et les plus évolués
- 20 effets Smart FX (4 en même temps maximum)
- Lecteur/enregistreur de boucles Quick Loop de 14 secondes intégré
- Tap Tempo
- Boutons Bass, Mid et Treble
- Bouton Drive
- Volume de canal
- Master volume
- Bouton Manuel
- Haut-parleur Celestion® Custom de 12 pouces (31 cm)
- Accordeur intégré
- Entrée guitare 6,35 mm
- Sortie casque/sortie directe 6,35 mm
- Entrée CD/MP3 en mini-Jack 3,5 mm
- Embase pour pédalier FBV™