Que de questions sur les cordes pendant les cours… Je vais donc tâcher d’apporter une réponse à celles qui reviennent le plus souvent.

Comment choisit-on ses cordes ? Plusieurs paramètres sont à pendre en compte. Ces paramètres sont très liés au résultat que l’on souhaite obtenir, lui-même lié au style de musique que l’on joue et aux « sensations » que l’on attend…

Une affaire de tirant...
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le « tirant » correspond au diamètre des cordes. Les cordes de guitare sont généralement vendues par « jeux » et il existe des jeux de cordes « types » que l’on désigne en utilisant généralement la dimension (le tirant) des deux cordes de MI (grave et aigu). Cela évite, à l’achat, de devoir détailler le diamètre des cordes une par une, à moins de vouloir absolument jouer sur des jeux de cordes de diamètres non standards, ce qui oblige alors à composer soi même son jeu et à acheter les cordes au détail… Personnellement, sur toutes mes guitares, j’utilise du « 9-42 », le 9 correspondant au diamètre du MI aigu, et le 42 à celui du MI grave.

Les différents tirants disponibles sont les suivants, nous verrons leurs caractéristiques propres un peu plus loin.

08/38 : 08-11-14-22-30-38 (Ultra Light)
09/42 : 09-11-16-24-32-42 (Extra Light)
10/46 : 10-13-17-26-36-46 (Light)
11/50 : 11-14-18-28-38-50 (Médium Light)
12/54 : 12-15-26-34-44-54 (Médium)
13/58 : 13-17-26-35-45-56 (Médium Heavy)

Plus le tirant est fort (donc plus les cordes sont grosses), plus le son est plein et riche. Théoriquement, le son est également plus précis et le sustain s’en trouve amélioré. La contre partie d’un fort tirant est que les cordes paraissent plus « dures » et que les doigts de la main gauche souffrent davantage. On dit que la guitare est plus « difficile à jouer », les bends deviennent « compliqués » et risquent de se limiter à un ton, voire à pas de ton du tout à partir du « 12-54 », à moins d’avoir les phalanges de Stalone…

Evidemment sur ce plan tout est relatif car nous ne sommes pas tous égaux physiologiquement, la taille des mains, celle des doigts, la force que l’on peut avoir, obligent quelquefois à faire des choix et il sera souvent nécessaire de faire plusieurs tests avec différents tirants de cordes pour voir lequel est finalement le plus adapté… au son que l’on recherche et à ses propres limites physiques. Pour moi (mais ce n’est que mon humble avis perso…), le gain obtenu en son avec des « grosses cordes » est minime par rapport au confort que l’on peut avoir à jouer avec des cordes plus fines. Ceci est d’autant plus vrai sur la guitare électrique puisqu’il est toujours possible de « rattraper » les choses en travaillant le son sur l’ampli (et les effets…). De plus, suivant le style de musique joué, il n’est pas toujours approprié de tabler sur une réelle brillance de l’instrument (obtenue avec un tirant fort). J’aurais tendance à dire que le choix d’un fort tirant est adapté à un jeu en son clair et que plus on tire vers le trash metal (c'est-à-dire plus on utilise des sons saturés), moins ce choix se justifie…

Avec un 8/38 ou 9/42, on obtiendra des sons légers avec un sustain moyen. La guitare sera très facile à jouer, les bends seront réalisables sur deux tons sans forcer comme une bête. La difficulté se situera davantage dans la capacité du guitariste à jouer précis et juste, car le moindre « bougé », sur les aigues notamment, se traduira par une variation de la tonalité….. pas toujours désirée….

Le 10/46 est souvent considéré comme le bon compromis… son plein et sustain sympa pour une difficulté de jeu acceptable avec un instrument juste en tous temps… Le 11/52 suit, mais devient évidemment un peu plus « hard » à jouer… et les souffrances commencent vraiment.

Avec du 12/54 ou du 13/56, on rentre dans le domaine du doigt de la mort… On obtient une grande clarté et de la puissance au niveau du son… L’instrument reste juste et équilibré mais tout cela se paye sur le plan de la jouabilité et à mon sens de l’expressivité côté main gauche car les bends se « solidifient » et deviennent anecdotiques… C’est une option, peut être adaptée aux guitaristes de jazz qui pratiquent beaucoup les accords et le son clair et renoncent aux bends diaboliques, la dynamique est alors maximale sans ajouter aucun effet. Si vous voulez avoir le sentiment de jouer sur une acoustique, ces forts tirants feront votre affaire….

Pour ce qui est du 14/58 alors là… difficile de savoir qui l’utilise vraiment mais il paraît que ça existe. :@

En plus du tirant, qui est comme nous venons de le voir déterminant pour le guitariste, la composition des cordes peut différer d’une marque, d’un jeu à l’autre. Les marques justement rivalisent d’ingéniosité en proposant souvent des « alliages » plus ou moins clairs à base de nickel, de tungstène et autres fantaisies du même genre. Ces alliages sont sensés réduire les phénomènes d'usure, liés à la sudation par exemple et il se dit dans les milieux bien pensants que le son est différent d'un "mélange" à l'autre. Je crois que tout cela est purement « marketing » mais je peux me tromper… Vous me direz si vous avez noté une différence entre des cordes tout acier (stainless steel, inoxydables…), des nickel plated, des pure nickel…Ou des je ne sais quoi de plus… Moi je n’en vois pas ou plutôt n’en entend pas. Il n’y a guère que des objets très luxueux (et aussi très chers mais néanmoins particulièrement efficaces) comme les Elixir ou les Ernie Ball renforcées qui se différencient assez nettement des autres types de cordes, mais nous en parlerons dans un très prochain banc d’essai… Quelques mots tout de même, ces marques proposent des cordes « enduites » de polymère qui leur confère une durée de vie plus importante (c’est un fait, j’ai testé…) et permet également un meilleur glissement des doigts (une sensation particulière qui peut déplaire…). Elles sont aussi considérablement plus chères que leurs homologues non enduites mais elles valent le détour. Par ailleurs, pour les avoir adoptées, je peux affirmer que les Elixir offrent également, à tirant égal, une tenue d’accord nettement supérieure aux autres marques « classiques », notamment en utilisant intensivement le vibrato.

Une autre question majeure souvent posée : quand doit-on changer ses cordes ?
Il y a plusieurs « signes » caractéristiques des cordes usées. D’abord, elles ont tendance à perdre beaucoup en aigus et en clarté. Le son devient terne, « boueux », sans relief. Ensuite les vieilles cordes se détendent et deviennent difficile à maintenir accordées. Lorsque vous commencez à devoir réaccorder l’instrument après chaque morceau, c’est généralement que le jeu de corde est bon à jeter, ceci est d’autant plus vrai que vous êtes un adepte du vibrato et encore davantage si vous "dive bombez" toutes les trois secondes! Contrairement à ce que l’on pourrait également croire, le fait de posséder une guitare équipée d’un Floyd Rose ne change rien au fait que des cordes usagées, mêmes bloquées en haut et en bas, se désaccordent…

Petite parenthèse pour les utilisateurs de Roland GK3… Là il n’y a pas de discussion possible, il faut impérativement utiliser des cordes neuves pour obtenir des résultats convenables; c’est d’ailleurs souvent ce qui fait que des expériences malheureuses surviennent à l’utilisation des guitares midi, non qu’elles soient inutilisables en soi mais trop souvent mal réglées ou réglées avec des cordes nazes…. Dès que les cordes commencent à s’user, les problèmes de tracking apparaissent ainsi que les « confusions » de notes (liées à la conversion midi).

Autre parenthèse, tout réglage de justesse de la guitare doit se faire avec un jeu de cordes neuf « stabilisé », c'est-à-dire monté et joué une heure ou deux au moins…

….Les guitares neuves sont régulièrement équipées de cordes très « basiques », bref, c’est souvent de la m….. et il est presque impératif de les changer dès que l’on sort pour la première fois la guitare de son étui, d’autant plus qu’il y a peu de chances qu’elles soient proposées avec le tirant que vous avez l’habitude d’utiliser….

Pour ce qui est des marques de cordes, il en existe beaucoup. Encore une fois, difficile d’entendre une vraie différence d’une marque à l’autre et pour un même tirant… De même pour la durée de vie… Pour faire simple, personnellement, avant de passer aux Elixir, je suis toujours allé au moins cher, changeant mes cordes régulièrement pour garder une brillance et une justesse acceptables, sans me préoccuper de la marque.



Voilà, je vous ai une nouvelle fois livré mon point de vue sans complaisance avec encore quelques idées reçues un peu balayées... mais ces propos sont le fruit de l'expérience que je vis chaque jour!

Comme d’hab, vos echos seront les bienvenus et serviront à tous !