G66
Faut-il obligatoirement commencer par la guitare sèche avant de « toucher » une électrique ? C’est une question fréquente, que j’entends presque chaque fois que je reçois un nouvel élève… C’est apparemment le discours « convenu » de nombreux profs, comme si l’électrique était un « sous » instrument, considéré comme « facile » ou en tous cas plus facile à jouer que l’acoustique... Il y aurait une sorte de passage obligé, un rite d’initiation sans lesquels les pires problèmes seraient à prévoir….

A la base, affirmer qu’apprendre la guitare électrique est plus facile que jouer de l’acoustique n’a pas de sens. On se fait certes un peu moins mal aux doigts mais d’autres apprentissages sont nécessaires : gérer le son par exemple … « fabriquer » un son saturé, un crunch, s’apprend, tout comme jouer une gamme ou un picking… Et une fois le son trouvé, il faudra le maîtriser et cela relève aussi de techniques qu’il faut apprendre... Plus facile donc ? Pas sûr… Techniquement, les virtuoses se trouvent autant dans un camp que dans l’autre. Pourrait-on affirmer qu’un Django est meilleur guitariste qu’un Steve Vai, ou l’inverse? Pas grand-chose à voir, on évolue dans deux mondes différents, et cette comparaison n’aurait aucun sens non plus…
Et puis, même si c’était le cas, pourquoi faudrait-il absolument commencer par ce qu’il y a de plus compliqué ? Si vous avez parcouru les autres articles, vous connaissez ma philosophie : on apprend bien que ce qu’on a plaisir à apprendre, ça je le vérifie chaque jour... Ne vous laissez pas influencer et commencez donc par l’instrument qui « vous fait le plus envie » !

Vous l’avez compris, je ne vois pas de contre indication majeure à faire ses premières armes sur une électrique. Il est d’ailleurs possible que seule l’électrique vous inspire et que vous ne souhaitiez pas entendre parler d’autre chose... ça par contre, c’est peut être un peu dommage! D’une manière générale, quel que soit votre choix de départ, et même si vous êtes axé « trash metal », il peut être intéressant de savoir se débrouiller sur les deux… Acoustique et électrique sont très complémentaires et si tout n’est pas strictement transposable de l’une à l’autre, ce que vous apprendrez sur l’une vous servira sur l’autre, indéniablement. Si vous en avez la possibilité, commencer les deux en même temps peut réellement être un plus car les deux ont leurs spécificités, qui amènent à travailler certain points et techniques précises. Et si vous n’en avez pas la possibilité, ou l’envie immédiatement, pas grave… il y a fort à parier qu’un jour ou l’autre, vous serez attiré vers celle que vous avez ignoré au départ, ne serait ce que « pour voir »…



Et pour votre apprentissage, au-delà du type d’instrument que vous choisirez, ne vous cantonnez pas dans un style de musique (le vôtre) et un seul, ouvrez les portes, les oreilles, respirez, expérimentez et n’oubliez pas l’essentiel : écouter, d’autres instruments aussi...

Je reste personnellement convaincu que l’essentiel du talent dont vous ferez preuve émanera en partie de votre capacité à « écouter » l’univers musical qui vous entoure…

Et n’oubliez pas, avant de vous jeter sur la première guitare venue, demandez conseil à votre prof (sauf si c’est un intégriste… mais dans ce cas, trouvez en un autre !), qui vous évitera un achat inconsidéré et vous fera peut être en plus faire d’utiles économies…

Allez maintenant, allumes ton ampli et chante!