Le Fishman Triple Play vous connaissez ? Forcément puisque vous êtes ici ! Et la Majesty ?...… Peut-être moins, mais le super test ne saurait tarder…. Pendant que certains se compromettaient de la manière la plus illusoire qui soit dans les urnes ce dernier dimanche d’avril, j’utilisais mon précieux temps pour me poser les vraies questions… En voici une dont la réponse ne manquera pas d’inspirer certains aficionados de la pêche à la ligne : comment « coller » le pavé numérique du Triple Play sur cette beauté inégalée qu’est la Music Man Majesty ? J’ai très vite repensé au « montage » que j’avais déjà réalisé sur mon Ibanez JS2400 avec le capteur Roland GK3 il y a de ça… quelques années (peut-être bien le dimanche 22 avril 2012, allez savoir…). Cela suppose quelques compromis et ne conviendra pas à tous mais pour ce qui me concerne compte tenu de l’utilisation très « calibrée » que je fais du Fishman, c’est vraiment le top… Et pour ceux qui n’ont pas encore la Majesty… La manip fonctionne potentiellement sur de nombreux modèles de guitares. Les images, et les mots…

imageArticle



Lorsque j’ai reçu la Majesty, mémée est tombée à la renverse… J’ai d’abord cru que l’ouverture de l’écrin encerclant ce bijou d’une autre ère avait été fatale… Que nenni, le cuir Cauchois est imputrescible ! Le spasme de mémée n’avait rien d’alarmant… Bien au contraire, il lui permit d’accomplir l’un de ses Dreams les plus chers : sombrer dans les bras bodybuildés de John Petrucci le temps d’un bal métallique comme lui seul sait les orchestrer. Heureusement pour John, ce n’était qu’un rêve… Bref, tout comme moi, mémée fut subjuguée par la plastique parfaite de « Sa Majesté ». Je le fus encore davantage lorsque je posai mes doigts sur la chose et la branchai dans mon Axe FX histoire de vérifier que le plaisir n’était pas que « visuel »… Ouileouilleouille !!! La bestiole m’ensorcela (on en reparlera bientôt) et je pensai très vite à la pourvoir du Triple Play afin de bénéficier de ses innombrables qualités pour utiliser mes synthés habituels, en plus de tous les sons de guitare diaboliques que vous imaginez.

imageArticle



« Coller » un pavé de commandes sur la table de cette guitare magnifique aux formes épurées… Cela ressemblait à un crime… Me sentant un peu perdu, Mémée pointa son index en direction d’un cadre fièrement planté dans le colombage de la grange : « Mémée Mélie, CAP menuiserie et charpente, le 20 avril 1902, fait à Touffreville la Corbeline » . Elle agrippa la guitare d’une main et de l’autre, saisit un ciseau à bois… Ohohohoh doucement… On se calme là ! Je substituai habilement MA boite à outils de luthier et mes tournevis de précision à l’égoïne et au ciseau…

En pratique...

Si vous n’utilisez pas les potards du Triple Play, ce qui est mon cas vu que tous les paramètres sont réglés en amont dans le Mac et ne nécessitent donc aucune manip en live, le seul véritable périphérique nécessaire pour accéder aux synthés reste le micro hexaphonique obligatoirement fixé sur la table de la guitare. J’ai donc cherché un moyen de « loger » le pavé numérique au dos de la guitare, avec plusieurs exigences incontournables : ne pas endommager la guitare ni le système Fishman, ne renoncer à aucune de leurs caractéristiques respectives, préserver un confort de jeu optimal tant en guitare qu’en synthé… J’ai alors démonté entièrement le vibrato ainsi que la plaque de protection arrière de la guitare afin de pouvoir expérimenter un passage du capteur, qui est relié au pavé de commande par un fil (on ne peut désolidariser l’un de l’autre). Par chance, sur la Majesty, le « capot » du vibrato se démonte, il suffit d’enlever deux vis qui le maintiennent sur le cordier. J’ai passé le fil reliant le capteur au pavé de commande par la cavité accueillant le bloc vibrato puis « à l’intérieur » du vibrato, ce qui ne gène en rien sa mobilité (le fil bouge avec l’ensemble). Je précise que je suis un fervent utilisateur du vibrato (je ne sais plus jouer sans…) et qu’il ne s’agissait donc en aucun cas de bloquer l’action du cordier, ce qui pour moi aurait été juste inconcevable.

imageArticle



imageArticle



Une fois cette manip réalisée, il ne reste plus qu’à coller le capteur sur la table avec du scotch double face (il faut un scotch pro que l’on trouve dans n’importe quel magasin de bricolage) et la pavé au dos de la guitare sur la plaque de protection à l’aide du même scotch…

imageArticle



Regardez le résultat, c’est nickel et, cerise sur le gâteau, ça marche d’enfer ! Je ferai bientôt une vidéo pour vous en convaincre…

imageArticle



L’avantage du Triple Play par rapport au GK Roland est bien sûr qu’il s’agit d’un système sans fil fonctionnant en wifi, ce qui évite l’embarras du câble giga GK. C’est donc en toute discrétion que je peux jouer mes synthés à partir de la guitare, qui devient donc un contrôleur midi au même titre qu’un clavier, mais sans fils… A moins de véritablement « scruter » la guitare, difficile d’apercevoir le capteur placé juste devant le vibrato, qui s’intègre de plus parfaitement à l’instrument du fait de la partie carbone (noire) centrale de la caisse… Superbe !!!!

imageArticle



Sur le plan confort, je rassure les sceptiques : on ne sent quasiment rien que l’on joue assis ou debout. Le pavé numérique est suffisamment fin pour éviter tout désagrément et la config des boutons et potards fait qu’il est impossible de changer un paramètre par inadvertance (ce qui était beaucoup plus aléatoire avec le GK3 dont le potard de volume devait être scotché pour éviter de bouger par erreur).

Evidemment, l’inconvénient majeur (car il y a bien quelques inconvénients…) est que du coup, le système n’est plus amovible et ne pourra donc passer d’une guitare à l’autre… C’est un peu dommage car c’est aussi l’une des vraies innovations de Fishman. « Boire ou conduire, il faut choisir », j’ai personnellement choisi de b…… euh pardon… de conduire. Bref il y a là effectivement un vrai choix à faire, entre préserver l’esthétique de la guitare (ce qui pourra du reste être considéré comme très secondaire par certains…) et pouvoir enlever le Fishman… Mais comme dirait l’autre, tous les goûts sont dans la nature alors c’est à vous de voir… L’autre léger problème réside dans le transport de la guitare dans son étui : il faut prévoir une surépaisseur en mousse correspondant à la hauteur du pavé numérique pour surélever un peu la guitare et éviter qu’il soit « écrasé » sous le poids de la guitare. Cela se réalise aussi très facilement et ne met absolument pas en péril l’instrument qui s’en trouvera d’ailleurs mieux « calé » dans l’étui.

Je sais, pour en avoir régulièrement discuté avec des touffus, que nombreux sont les guitaristes qui se refusent à installer un capteur synthé sur leur gratte simplement parce que « ça fait dégeu »… Dommage, c’est se priver de bien des possibilités dont nous avons souvent parlé ici. Alors voilà… Il me semblait intéressant de vous faire partager cette expérience, sans doute réalisable sur bien d’autres modèles de guitares.

Les autres articles qui vous intéresseront :

Fishman Triple Play, le super test Fret-Time

Fishman Triple Play, midi et wireless...

Guitare synthé, guitare midi, pourquoi tant de haine ?

Guitare synthé, réflexions et astuces pour réussir