Lorsqu’elles ont des choses nouvelles à proposer, certaines marques choisissent directement de pondre une brand new boite à musique : recarrossage complet, nouvel écran de contrôle, nouveaux boutons, un peu de pub et hop c’est réglé, tranquille, on sort un nouveau produit… Cela pousse le passionné à revendre l’ancienne version, à acquérir la nouvelle avec en prime la plus value non négligeable qui va bien à « mettre au bout » et à refaire tous ses sons… Chez Fractal, la démarche est bien différente. Certes l’Axe FX 2 n’est pas donné à la base et il y aura forcément un jour un Axe FX 3… mais une fois « l’investissement » fait, les mises à jour existent, ne sont pas juste un « gommage » de bugs ou une, deux fonctions de plus et, élément non négligeable : elles sont gratos... Dans cet esprit, sans parler non plus de véritable « révolution » mais tout de même d’une belle évolution, le firmware 10 aurait sans complexes pu donner naissance à une nouvelle machine. Tel ne fut pas le choix de Fractal Audio, pour le plus grand bonheur des propriétaires de l’actuelle version du meilleur preamp multi effets guitare de tous les temps…
G66

imageArticle



Comme à l’accoutumée, le firmware 10 ajoute un certain nombre de modèles d’amplis (il y en a désormais 88…) et de pédales d’effets mais là ne sont pas les plus sensibles améliorations de ce bousin magique. Vous le savez, je ne suis pas très friand des hautes données et caractéristiques techniques, pour moi comme pour vous je l’imagine, ce qui importe c’est le résultat final et ce qui sort de la boite, le son et l’âme de la bestiole. Justement, et même s’il faudra bien évoquer la nouvelle technologie MIMIC (au moins pour mettre un nom sur cette magistrale nouveauté), c’est davantage dans les doigts et dans les sensations de jeu que les évolutions se situent. La modélisation, même au niveau où l’a placée Fractal traîne toujours ses casseroles et ne convainc pas les puristes…

MIMIC = « multi-point iterative matching and impédance correction »… Ah d’accord ! Ba j’ai tout compris alors… Tout cela pour dire que là où l’Axe FX 2 excellait déjà, il excelle encore plus et fait même mieux que mieux... L’idée et l’objectif ont toujours été d’égaler le grain des vrais amplis à lampes avec une difficulté majeure, celle de donner le même plaisir aux bluesmen qu’aux schredders… Pour mon avis personnel, l’Axe FX 2 y parvenait déjà avec brio mais…

Souvenez vous de cette vidéo il y a tout juste un an :



Comme je suis un gars sympa et que je l’avoue humblement, j’ai pas tout compris dans le pdf de Cliff Chase explicitant en long en large et en travers ce qu’est la technologie MIMIC, je vous ferai grâce de l’explication de texte supra martienne et me contenterai d’un vol sec au ras des pâquerettes… Disons simplement que Cliff est un fou furieux (dangereux peut-être…), qu’il a dépensé ses dollars en une collection d’amplis même pas connus et en a extrait la moelle, une fois de plus, mais cette fois avec une subtilité toute personnelle à la hauteur de ses compétences techniques. Evidemment, les vieux coucous poussiéreux étaient aussi de la fête et s’il reste complexe d’en capturer l’esprit, les lois de la physique appliquée font que rien n’est jamais scientifiquement figé et que rien n’est donc définitivement impossible… Quand on sait que même deux amplis à lampes parfaitement identiques peuvent sonner différemment l’un de l’autre et que ce sont souvent les antiquités qui ont bien « vécu » qui provoquent les orgasmes les plus délirants, on se demande comment il peut être virtuellement possible de recréer ces ambiances « électriques » sans en trahir l’origine dans un simple rack 19 ‘’... C’est là que « MIMIC » déboule, et que l’on entrevoit enfin l’utilité des théorèmes à rallonge que l’on s’est infusé en école d’ingé… Imaginer les trajectoires du son entre du neuf et du vieux, saisir les interactions entre différents composants électriques et leur influence sur le son de votre guitare, « prendre la température » à chaque coin de rue, programmer le tout et l’envoyer dans les bronches des modèles d’amplis déjà présents dans la machine pour les faire vrombir comme des Chevrolet de la grande époque… bref, c’est un jeu de grand malade auquel Mr Chase s’est adonné des heures durant…

imageArticle



Au bout du chemin, les sons de guitare les plus difficiles à « reproduire » grâce à la modélisation sont là : les cleans chaleureux, les Crunch légers ou plus soutenus, les overdrive grrrrrassouillets et gérables au volume de l’instrument… Ceux pour qui l’Axe FX n’était qu’un magasin pour shredders et métalleux (ce qui pour moi n’était déjà pas le cas avant…) se prendront une bonne baffe dans leur g…. avec ce firmware 10 et encore davantage avec le 10.06…. Et même s’il faudra sans doute encore quelques verres de scotch pour éponger leur soif d’authenticité, s’ils l’essaient (car la plupart se plaisent à en causer sans l’avoir essayé…), ils verront, ou plutôt, ils entendront des trucs qu’ils connaissent bien…

Dans la pratique, j’ai en effet noté un certain nombre de nuances bien cornues et une montée en puissance de la nuit sans sommeil…

Tout d’abord, j’ai constaté une différence nettement plus sensible qu’avant lorsque l’on se met à monter le volume de l’Axe FX et cela, que l’on utilise ou non les simulations de hp… en FRFR comme avec des cabs guitare : le son se bonifie à mesure que l’on hausse le ton, tout comme le fait un vieux machin à lampes, trop fort...
Si l’on choisit d’utiliser « MIMIC », à la manière de « vrais amplis » dont on se rapproche donc davantage, il faut être particulièrement attentif à la manière dont on fabrique ses presets qui « ne sonneront pas pareil » at home dans la chambre à 2, et en répète à donf… De la même manière, les sons déjà programmés demanderont à être légèrement retouchés car ils sont globalement « boostés », plus forts et risquent de vous surprendre si vous ne veillez pas au grain (ou peut-être au gain…) en amont....

Pour bénéficier pleinement des nouveautés sur les presets existants, il est d’ailleurs nécessaire de réinitialiser les blocks amplis en en sélectionnant de nouveaux puis en resélectionnant les modèles d’origine… Suivant les modèles, les amplis sont aussi réellement plus « organiques », ce qui peut ne pas forcément convenir à tous les morceaux pour lesquels ils étaient programmés à l’origine... Sur certains sons les évolutions sont peu sensibles mais sur d’autres, notamment les plus « compliqués » à faire à la base, ceux pour lesquels on trouve toujours quelque chose à modifier car ça ne va jamais parfaitement comme on voudrait, les bluesy, crunchy, clean ventrus, ceux là nécessitent une nouvelle analyse et quelques nouvelles heures d’investissement mais à la fin, l’orgasme n’est pas loin… Il est clair que la dynamique a été revue à la hausse sur l’ensemble du « parc » et que toujours suivant les modèles d’amplis, la « couleur » peut significativement avoir évolué. Plus que jamais, le feeling lampes est là et à un volume respectable, la sensation de jouer sur un vrai ampli alors qu’on a à ses pieds deux petits wedges amplifiés (bon OK 800 watts quand même mais…) qui n’ont rien d’amplis guitares est présente, c’est vraiment fantastique. Attention, cela n’exclue absolument pas les sons métal plus « numériques » plébiscités depuis les débuts de Fractal Audio, ils sont toujours présents à la demande avec au besoin encore davantage de « corps ». Au passage, si les sons prennent une nouvelle ampleur, ce dont on ne se plaindra évidemment pas, il s’avère un peu ch…. de devoir tout reprendre à chaque update mais il faut ce qu’il faut... Bon, en même temps, je suis bien conscient que le tout et son contraire est difficilement réalisable et c’est du reste bien ce qui montre que les firmwares Fractal ne sont pas que de simples mises à jour de base…
De nouveaux paramètres ont été ajoutés sur la plupart des preamps et aussi sur pas mal de pédales (notamment les distos..), « dynamic depth », « dynamic présence », on peut également choisir ou changer le type de lampes… On entre dans un univers encore plus poussé qu’avant avec des possibilités d’affiner les choses de façon quasi illimitées et de plus en plus de fonctions que les amplis d’origine ne pourraient pas proposer. Ainsi, les différences entre deux amplis dont nous parlions précédemment sont à portée de potard. Si vous préférez plutôt un grain comme ceci ou comme cela… ben plutôt que d’acheter les deux amplis et le hangar qui va avec, prenez un Axe et tournez un bouton… wonderful !

C’est peut être d’ailleurs sur ce point que j’émettrais aussi quelques réserves (‘l’est rien chi…..) car il ne faudrait pas tomber dans la démesure totale et finalement perdre de vue l’essentiel, nous ne sommes que des guitaristes… Qui utilisera vraiment tous ces paramètres et qui en comprendra intégralement l’utilité et l’action sur le son ? Les « tweakers » électroniciens guitaristes seront aux anges mais pour moi il y a quand même un revers : il devient de plus en plus compliqué de s’y retrouver et facile de s’égarer dans un dédale de fonctions complexes qui interagissent quelquefois entre elles… On passe ainsi de plus en plus de temps à bidouiller des trucs et moins à pratiquer son instrument. Sans vraiment vouloir faire mon chieur (quoique…), il me semble qu’il serait bienvenu de « fixer » les choses une bonne fois et d’éviter la surenchère en matière de fonctions nouvelles, sans quoi l’Axe FX va devenir une machine imbuvable sur le plan de sa programmation et s’attirer les critiques de ceux qui n’attendent que ça…

A côté de la « Mimicisation » qui constitue le fait majeur du firmware 10, et des nouveaux modèles d’amplis, 35 nouveaux modèles de baffles ont été ajoutés, enregistrés avec quatre micros différents… dont une IR de John Petrucci. C’est le dernier maillon de la chaine tout aussi important que l’ampli lui même et plus on en a… plus on a envie d’expérimenter et de réaliser les meilleures associations possibles. C’est pourquoi il a aussi été ajouté 100 emplacements pour « héberger » les nouveaux modèles de baffles issus des tous nouveaux Producer packs proposés par Fractal Audio. Les Producer packs regroupent de nouveaux modèles d’enceintes capturés (16 pour le Producer pack N°1 avec 250 réponses d’impulsion) suivant différentes méthodes… Ils sont ou seront téléchargeables sur le site de Fractal et permettront, à terme et à compter que les 100 baffles résidant déjà dans la machine ne suffisent pas, de se fabriquer une banque de cabs sur mesure en fonction de ses goûts et besoins. Le paradis ? Ouais ba finalement ça existe...

Le Producer-Pack Vol. 1 'Wellspring Sound' est disponible? ?en téléchargement sur le site de Fractal Audio pour $19.99.

A côté de tout cela, signalons également l’excellent utilitaire Fractal – Bot apparu en même temps que le firmware dont nous parlons, permettant de faire les mises à jour de manière ultra simple sur l’Axe FX. Avec ça, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas faire les mises à jour dans les temps… Le logiciel Axe Edit est lui toujours en cours de modif, c’est pour très bientôt dans sa version définitive mais la version actuelle Beta (j’ai pas dit « pour les bêtâts »…) fonctionne correctement et permet d’accéder sans trop de bugs aux entrailles profondes du héros…

Le jour où j’ai ouvert le carton de l’Axe FX 2 un beau matin de décembre il y a de cela quelques mois… Je n’imaginais pas que ma vie de guitariste en serait bouleversée à jamais. Moi qui avais de plus en plus de mal à allumer un « vrai » ampli guitare, je crois bien qu’avec tout ça, ce geste se fera de plus en plus rare… A vrai dire, dans mon utilisation perso et le plaisir de jouer qui ne fait que grandir, je ne vois pas bien ce qui à l’heure actuelle pourrait m’inciter à renouer avec la vraie vie… A tous ceux qui hésiteraient encore, je rappelle que G66 propose des conditions de vente plutôt sympa avec la possibilité de renvoyer l’engin sous quinze jours si ça ne convient pas. L’essayer c’est inévitablement l’adopter donc ne faites pas ça non plus à la légère, c’est un truc à perdre son chéquier ou sa copine, ou les deux, mais sur le plan du plaisir que vous éprouverez, il n’y a aucun doute possible, je vous aurai prévenus !

Les articles qui vous intéresseront :

Axe FX2, le super test

10 mois d'utilisation de l'Axe FX en 14 vidéos

Les expériences interdites : Axe FX + Roland GR55 = Rolaxe FX 55

Axe FX2 et Tone match, j'ai cloné le son de Steve Vai

Test du power amp Matrix GT800 FX