Quand on est un bidouilleur, qu’on est guitariste, passionné par le son (ou plutôt LES sons…) et qu’on a sous la main le meilleur preamp modéliseur/multi effets du monde et le (quasi) seul synthé guitare présent sur le marché… qu’est-ce qu’on fait ? Ben on les « accoup’ » dit mémée, « pour voir à quoi qu’y vont ressembler les p’tit !» ………… ………………….. Plus sérieusement, posons l’opération en ligne et voyons ce que donne l’association savante Roland/Fractal Audio, en vidéo et en audio, à vos calculettes : GR55 + Axe FX 2 = …………………………… ??????????
G66

imageArticle



Tout d’abord, rappelons que l’Axe FX comme le GR55 se suffisent à mêmes et peuvent évidemment très bien exister l’un sans l’autre. Ils se rejoignent sur un point : ils fonctionnent tous deux à base de modélisation. L’Axe FX est un concentré de tout ce qui se fait de mieux en matière d’amplis, effets, et cabs guitare. Il embarque quelques « blocks » d’effets permettant de créer des sons « bizarroïdes » s’apparentant à du synthé mais ce n’est pas à proprement parler un synthé guitare. Le GR55 est lui un « tout-en-un » archi complet qui propose à la fois, des modèles d’amplis et baffles, des effets (comme l’Axe), mais aussi un synthé guitare à part entière et aussi… des modélisations de guitares de toutes sortes, acoustiques, électriques, 12 cordes, etc ainsi que des fonctions d’accordages virtuels très intéressantes.

Pourquoi les brancher l’un dans l’autre ?

« Ben ça se dit tout seul » répond mémée… « ‘sont faits l’un pour l’autre ! »

La première raison est que quand on a goûté au headroom de l’Axe FX et à la qualité de ce qu’il dans le bide… il est très difficile de revenir à autre chose. Jamais un appareil à modélisation n’a approché d’aussi près le monde des « vrais » amplis. Quant aux effets, les Lexicon et autres Eventide n’ont qu’à bien se tenir… Le GR55 n’en démérite pas pour autant, les amplis et effets qu’il propose sont loin d’être à gerber et compte tenu de son prix (à peu près quatre fois moins cher que l’Axe FX), il constitue à mon sens une offre unique sur le marché.

La deuxième raison est que par rapport à l’Axe, le GR55 a pour lui ses modélisations de guitares et son accès direct à de vrais sons de synthés (les mêmes que ceux des claviers Roland les plus connus), ceux qu’il a dans son « bide » à lui mais aussi d’autres, les synthés virtuels dont vous disposez par exemple et qu’il peut piloter via la fonction « guitar to midi »…

La troisième raison tient dans les possibilité multiples de routages dont dispose l’Axe FX qui permettent de clairement différencier différents « chemins » pour sortir des sons « sélectionnés » sur des systèmes d’amplification distincts : un ampli de puissance et ses deux baffles + une sono par exemple, ou un ampli guitare et un retour actif (ou deux…), etc…

Pouvoir en même temps avoir la qualité du son de l’Axe FX, les guitares acoustiques et électriques et les synthés du GR55… c’est simplement réunir le meilleur de la technologie « guitare » actuelle et ouvrir des perspectives « sonores » absolument extra terrestres à l’humble gratteux que je suis, comme vous je crois… Imaginez le chemin parcouru depuis les amplis à deux canaux et la guitare unique au son typé Gibson OU Fender, je ne parle même pas de l’univers un peu « fermé » des guitares acoustiques, et encore moins bien sûr des samples et synthés… Tout cela accessible avec ma guitare… Je rêve ou quoi ? Et non, même pas…

Comment ça se passe, voilà ce que j’ai fait…

C’est encore une fois assez simple et je n’ai pas inventé grand chose… J’ai connecté les deux sorties stéréo du GR55 sur les deux entrées stéréo de l’Axe FX. La guitare dispose évidemment d’un capteur Roland GK (je ne reviens pas sur ce sujet déjà longuement abordé sur le site) permettant d’utiliser les modèlisations de guitares et les synthés. Je bypasse intégralement toute la section amps/effects du GR55 pour ne garder que les guitares et les sons synthé PCM. L’Axe FX s’occupe du reste, les amplis, effets et cabs, c’est lui et uniquement lui… A l’intérieur, il suffit de créer au minimum deux lignes distinctes depuis les entrées de l’Axe FX et de les router, suivant les sons choisis sur l’un ou l’autre couple de sorties elles mêmes reliées d’un côté à des wedges actifs et de l’autre côté à un power Amp et deux enceintes « gratte » (en fait c’est un peu plus compliqué que ça aujourd’hui puisque j’utilise en parallèle un power amp et deux cabs, un Bose L1 et deux retours RCF…) !

Mon rig actuel :

imageArticle



Le GR55 est relié en midi à l’Axe et les modèles de guitares sont automatiquement associés à un patch de l’Axe FX, quand je change les sons du GR55, l’Axe Suit…. En fait c’est un peu comme si je branchais tour à tour une Les Pauls, une Strat ou une Tele, puis une acoustique Guild ou Martin, en 6 ou 12 cordes, detunée ou non, etc… à la différence que là, je ne débranche rien, je ne désaccorde rien, et que je joue tout sur mes guitares préférées, que les sons soient acoustiques, électriques ou synthé. Ces guitares sont évidemment équipées GK (Luke et Ibanez RG). Il m’est aussi possible d’utiliser les EMG de mes Luke en lieu et place des guitares modélisées ou de mélanger les deux… Un luxe dont j’abuse d’ailleurs très souvent pour obtenir des « guitares » improbables comme par exemple une Luke (EMG) superposée à une Strat Vintage avec une combinaison de micros différente sur chacune : le humbucker (bridge) de la Luke + le simple bobinage « neck » de la Strat…… un « mix » impossible à obtenir « en vrai » sauf à enregistrer deux pistes l’une après l’autre avec deux guitares différentes, pas gagné……. et en live… c’est mort !

imageArticle



La qualité des effets de l’Axe FX étant ce qu’elle est, tous les sons prennent une dimension impressionnante, notamment les sons acoustiques, énormes avec les effets de retards de l’Axe et un « brin » de nappes derrière… Les égaliseurs multi bandes permettent de calibrer parfaitement le son en fonction du système d’amplification utilisé et de se fabriquer du perso de chez perso... Même chose pour les sons PCM qu’on reconnaît à peine une fois engloutis par la Fractal Machine… Bref, si le GR55 autorise déjà de très belles choses utilisé « seul », l’association des deux se révèle magique, quasi envoutante, et les idées fusent… Dommage que Roland n’ait pas pourvu le GR55 d’une sortie Spdif, on aurait touché la perfection…

Les sensations de jeu sont différentes…

Dans un précédent article sur ce thème, nous avons déjà abordé différentes techniques permettant de mieux gérer les décrochages sur les sons synthé du GR55 avec notamment un chapitre sur l’utilisation des effets sur certains sons, améliorant quelquefois très sensiblement les choses. Avec ceux de l’Axe FX, il y a forcément un certain nombre d’expériences à tenter et pas seulement du côté des effets justement… J’ai par exemple abondamment utilisé une simulation de Vox Ac 30 donnant des résultats assez intéressants sur des sons absolument pas pressentis pour ce genre d’ampli… « Ba ouais, c’est quand même assez rare de brancher un Jupiter sur un Vox… » fait très habilement remarquer mémée… En même temps, les possibilités de trifouillage intergalactiques de l’Axe sont telles que rien ne semble a priori exclu…

Concernant les sensations de jeu, le fait de pouvoir « travailler » les sons aussi bien dans le GR55 (paramètres strictement « synthé ») que sur « les centaines de boutons » dispos dans l’Axe ouvre des perspectives très intéressantes. Je suis loin d’avoir fait le tour de la question mais j’ai déjà clairement pu expérimenter quelques petites choses ENORMES !!!! Bien calibrés, les compresseurs de l’Axe permettent de jouer pas mal sur l’attaque des sons et si on ne gomme pas tous les problèmes, on parvient à améliorer nettement les choses. Je suis par exemple en train de travailler un son de Rhodes à la guitare… pas évident au départ de retrouver le « feeling clavier » de base de la bestiole mais ça vient… De la même façon, les effets de retards monstrueux de l’Axe FX « dopent » considérablement les sons même les plus basiques du GR55 et il me semble que cela permet de mieux jouer. On s’éclate vraiment sur certains patches et même s’il faut toujours « adapter » sa façon d’appréhender le jeu en fonction des sons utilisés (ce qui reste une règle de base) on se surprend quelquefois à l’écoute du résultat.

Je ne suis pas encore allé très loin avec les harmoniseurs de l’Axe FX mais ce que j’ai entrevu me transcende déjà…

Revers de la médaille (si j’ose dire…), il faut (toujours) être ultra précis dans ce qu’on joue car la clarté du son est telle que le moindre écart s’entend assez imparablement. Personnellement j’en fais une « force » qui m’oblige à travailler à mort pour (essayer de) jouer super « propre »… et quand Roland sortira le synthé guitare 0 latence dans 100 ans, j’aurai tellement progressé que je pourrai jouer de la flute à cordes les yeux fermés…



Les utilisateurs du VG99 obtiendront exactement le même résultat avec encore davantage de possibilités en « guitares » puisqu’il est capable d’en balancer deux différentes en parallèle, ce que le GR55 n’autorise pas…… Il faudra par contre recourir exclusivement à la fonction « Guitar to Midi » pour utiliser des sons de synthés, à moins de rester sur les simuls de synthés GR de la vieille époque, le VG99 n’étant pas un synthé guitare « pur » et ne disposant d’aucun son PCM en interne.

Les démos ci dessous donnent un bon aperçu des résultats que l’on est en droit d’attendre du couple Axe/GR, à écouter au casque bien sûr si vous voulez en profitez pleinement. La vidéo en est un condensé sous forme de plan complet, je ne sais pas si c’est « un vrai morceau », c’est plutôt une succession de plans à peu près structurée qui avait surtout pour objectif de mettre en avant le côté « son » et leur diversité… On y retrouve un peu de tout, guitares sèches, flutes, basse (jouée sur ma Luke…), sax, synthé, Strat saturée, etc… j’essaierai d’en faire d’autres bientôt, ma maison de disque me hurle de finaliser mon œuvre, ce que j’aimerais avoir le temps de faire, très souvent……… Si j’ai dû procéder à un montage du film vidéo (il m’est difficile de me « dédoubler… »), il n’y a absolument aucune bidouille sur le rendu sonore, je n’ai pas enregistré en midi mais en audio directement dans Logic en utilisant l’Axe FX comme carte son. Je n’ai rien corrigé à la souris après coup. Il n’y a aucun reamping ni aucun effets rajoutés dans Logic, tout est « brut » en sortie directe de l’Axe FX… Si je rejoue tout ça en live, pour peu que je sois en forme (c’est pas tous les jours…), il n’y aura aucune différence de son avec ce que vous avez là entre les oreilles, je n’ai même pas eu recours à mes écoutes studio, j’ai joué et enregistré « direct » depuis mes deux RCF (même pas pu allumer le Bose qui a rendu l’âme le week end dernier…….).

La video :



Les sons :

Guitare acoustique Guild :



Flute :



Piano + voix :



Sax :



Guitare acoustique Bossa :



Synhté + voix :



Solo guitare acoustique sur plan complet :



Classic Strat + Disto (Marshall JVM) sur micro single coils en position "neck" :



Vous noterez au passage « l’expressivité »… Les synthés guitares et autres modéliseurs ont la réputation de ne pas permettre le jeu « expressif » du guitariste. Je ne prétends aucunement être un modèle à suivre et je ne sais pas si ça s’entend dans la vidéo mais il me semble que beaucoup de nuances de jeu sont possibles qui rendent la chose encore plus jouissive. Le jeu à la guitare permet des choses qu’aucun autre instrument n’autorise et, comme je l’ai déjà longuement développé dans d’autres articles, c’est là un des intérêts majeurs de la guitare synthé justement parce qu’on ne pourra jamais faire sonner une flute à la guitare de la même façon qu’un flutiste et qu’il y a des tas de choses à expérimenter sur ce plan… Au passage, ça n’a rien à voir mais quel pied de pouvoir utiliser un vibrato sur des sons acoustiques……..

Conclusion :

Il y aura toujours des « gros vilains méchants » pour dire que le sax ne sonne pas comme un sax, que la basse manque de basses et que l’acoustique, ba ça vaut pas une vraie Takamine… N’empêche, je n’ai jamais autant revendiqué l’utilisation de ces outils qui, s’ils ne sont peut-être pas encore parfaits, nous donnent accès à des univers à peine imaginables et nous permettent de toucher, du bout des doigts tous les sons de la terre !

Les articles qui pourraient aussi vous intéresser :

Roland GR55 super test audio et video

Fractal Audio Axe FX 2, le super mega test audio et video !!!!

FRFR, ampli guitare ? Amplifier Axe FX, Pod HD et autres logiciels de modélisation

Synthés guitares, V guitares, COSM, GK...... Tout l'univers Roland expliqué simplement !