Au chapitre des preamps multi-effets guitare, vous connaissez obligatoirement la série Pod HD de Line 6, 300, 400, 500 et « Desktop » (le haricot…noir). La famille n’en finit pas de s’agrandir… La marque Américaine propose aujourd’hui le Pod HD Pro, qui vient couronner la gamme. Un Pod pour les pros comme son nom l’indique (mais pas seulement car il reste hyper simple à utiliser) sur lequel rien ne manque a priori et qui réunit tout ce de dont le guitariste actuel a pu un jour rêver pour aborder absolument tous les styles de musique… A 699 euros, qui peut s’enorgueillir d’en proposer autant dans une seule et même boite ? Voice le super test Fret Time, avec audio et vidéo comme d’hab…
G66

imageArticle



imageArticle



22 modèles d’amplis, Fender, Vox, Marshall, Hiwatt, Mesa Boogie, etc, avec possibilité de ne sélectionner que la partie preamp si vous le souhaitez, 16 modèles de baffles, 8 modèles de micros, plus d’une centaine d’effets issus de la série M de Line 6… Que dire ? le pod HD Pro a tout et bien plus encore dès lors que vous lui associez un ampli de la gamme DT et une guitare James Tyler Variax mais nous en parlerons un peu plus loin…

imageArticle



En dehors du nombre d’amplis et d’effets présents dans le Pod HD pro, c’est sa très grande flexibilité qui étonne : tout est mélangeable, mixable à souhaits. Le principal atout par rapport à la concurrence est de pouvoir aligner plusieurs fois le même effet dans la chaine que vous établissez. Vous souhaitez utiliser trois delays les uns après les autres et deux pédales de disto ? No problemo, piochez dans la liste des effets qui vous intéressent et placez les dans la chaine à l’endroit que vous voulez, avant ou après l’ampli, sur l’un des deux amplis que vous pouvez mettre en parallèle, etc… 8 effets cumulables au maximum.
Car, autre particularité, vous pouvez créer deux lignes « ampli/baffle/effets » totalement distinctes, les mixer et les disposer comme bon vous semble dans le champ stéréo grâce à un mixer intégré. Les possibilités sont énormes et les presets que vous vous créerez risquent de décoiffer grave… Bien sûr, il y a des limites; ce sont celles du processeur du Pod, qui vous indiquera quelquefois que vous êtes trop gourmand, notamment lorsque vous voudrez utiliser un cumul d’effets un peu « exagéré », demandant beaucoup (trop) de ressources machine et deux amplis en parallèles par exemple.

imageArticle



Pour gérer tout ça, vous aurez tout intérêt à télécharger (gratuitement bien sûr) le magnifique éditeur PC/Mac particulièrement bien fait, qui donne accès à toutes les fonctions majeures du Pod et permet même l’édition conjointe des paramètres des amplis DT et de la Variax, si vous avez la chance (comme c’est mon cas hahahahhah !!!!!!!) de posséder tout ça…

imageArticle



A l’intérieur de cet éditeur informatique, très astucieux : les Set Lists, vous pourrez vous constituer différents « sets » comprenant différents types de sons, vraiment très bien foutu car vous pourrez par exemple vous faire un set « concerts/Live », un set « Studio/enregistrement », un autre « pour jouer au casque », etc….. ce qui permettra de retrouver très vite ses « billes » dans une configuration donnée, hyper pratique. Le tout pourra être sauvegardé sur ordinateur (sage précaution, on ne sait jamais…) et être éventuellement réinjecté dans le Pod d’un copain… si ce dernier souhaite récupérer vos sons ou si simplement vous souhaitez jouer sur son matos en concert….

Côté connectique,

Côté connectique, le Pod HD Pro est vraiment Pro ! J’ai beau chercher, je ne vois pas ce qui pourrait manquer ! Que vous soyez une bête de scène ou un ingénieur du son plutôt sédentaire, vous trouverez toujours la bonne sortie à raccorder à votre source d’amplification, rien ne manque : sortie stéréo classiques en jack, sorties XLR pour branchement sur sono, spdif, midi, casque, etc… Et bien sûr, le fameux L6 Link, qui autorise le raccordement et le pilotage direct des amplis DT et de la guitare James Tyler Variax...

imageArticle



Trois points vraiment très intéressants à souligner :

-une insertion d’effets stéréo en entrée et sortie permet de rajouter un/des effets persos, parfait pour ceux qui veulent garder leur overdrive de guerre, d’autant plus que la place de l’effet externe peut aussi se programmer dans la chaine au même titre que les effets internes du Pod…
-une sortie directe « dry » (en plus des sorties classiques) qui autorise l’enregistrement de la guitare sans effets et donc le reamping ! Chouette initiative qui permet d’essayer et d’utiliser d’autres sons APRES l’enregistrement…
-Selon le système d’amplification utilisé et surtout suivant que vous branchez le Pod en entrée d’un combo/tête ou dans un ampli de puissance, il est possible d’utiliser des blocs d’ampli/préamplis complets dans le Pod ou seulement le preamp… Extra car quand on souhaite n’utiliser que le preamp comme on le fait avec un JMP1 ou un Voodu Valve (ou autre chose du même genre) on peut « se défaire » de la coloration liée au modèle d’ampli… Et rien n’empêche (puisque tous les mélanges sont possibles) de créer tour à tour des presets comprenant ampli + preamp ou seulement preamp……

Alors et le son ?

Et bien justement, parlons en… LE son ? Je dirais plutôt LES sons car, et c’est très certainement ce qui fait le grand intérêt d’un tel matériel, tous les sons de guitare du monde sont accessibles. Entre les types d’amplis, de préamplis, de baffles, de micros, de distos, d’overdrive, d’effets de tous types disponibles, je ne vois pas ce qui pourrait rationnellement manquer pour accéder à tout l’univers de la guitare, qu’il soit « vintage » ou « modern ». Dans le clan saturation, (je sais que tout comme moi, c’est souvent là dessus que le choix se fera….. ou non) toutes les nuances, quelquefois très subtiles existent. Du son d’Hendrix à celui de Satriani, en passant par des registres différents comme ceux d’Aerosmith, de Gilmour ou de Gary Moore, ça m’étonnerait que vous ne trouviez pas votre bonheur. Et ce qui est définitivement très sympa, ce sont justement tous les mélanges et toutes les associations… La possibilité de « tester » un tas de combinaisons quelquefois improbables ouvre un tas de perspectives en rapport !
Le côté « numérique » que l’on attend n’est pas spécialement marqué et pour peu que l’on balance le son sur un ampli à lampes, il s’avère complètement absent. Je trouve au contraire que certains effets, de modulation notamment ont un côté vraiment très « analogique » (on retrouve ici le « M13 touch » très agréable) qui plaira aux adeptes des sons vintages.

Un petit mot sur la vidéo qui suit : c’est tout à fait volontairement que j’ai utilisé d’autres guitares que la Variax car je voulais montré que le Pod HD s’accommode de toutes les guitares...



C’est peut être au chapitre des effets « de retard » que je n’ai pas encore pu trouver mon intégral bonheur (il faudra quand même « nuancer mon propos car je suis un maxi « delay user », archi pointu sur ce point et donc probablement pas complètement objectif)… Les reverbs sont très classiques et sonnent plutôt « clean » mais il manque un petit quelque chose de je ne sais pas quoi pour rivaliser (pour l’enregistrement j’entends…) avec un logiciel comme Breverb (qui cela dit, est complètement exceptionnel et ne produit pas autre chose que de la reverb…). Quant aux delays, bien qu’a priori identiques à ceux que l’on trouve sur le M13, je n’ai pas réussi (pour l’instant) à en sortir le même son de fou, la même stéréo’ de malade…. un truc étrange, que j’avais déjà noté sur les HD400 et 500 et qui peut sans doute tenir au fait que les effets du M13 ne se mélangent pas à tout le reste (amps, preamps, baffles, etc…). A moins que les ingénieurs de Line 6 aient été assez « vicieux » pour changer légèrement la donne afin que les fanatiques du M13…. le restent…… Cela dit, je n’ai pas fini de bidouiller le joujou et de farfouiller dans ses entrailles et ce que j’obtiens actuellement est déjà bien au delà de tout ce que j’aurais pu imaginer il y a seulement quelques mois...

Au delà des grands classiques, Line 6 a aussi introduit des effets très « extra terrestres » genre filtres synthés et autres générateurs d’ambiances très « world » ou plutôt électro selon les goûts. Les amateurs de Radiohead, Muse & co y trouveront donc également largement de quoi s’amuser. On peut même approcher de très près les univers « Roland », les sons type GR300/500 et grâce à l’utilisation poussée des harmoniseurs du Pod, se faire des accords très proches de ceux que l’on obtiendrait avec un véritable synthé clavier (regardez la video)……

De l'audio :

Compressed rock :
Guitare Musicman Petrucci, Sélecteur position centrale
2 amplis en parallèle : Class A 30 TB avec Baffle 2x12 Silver Bell+ Brit J 45 avec Baffle greenback 25
Effets : Reverb plate + Boost compressor



La même chose avec Delay et chorus en plus....



Dom's Big Sat :
Guitare Ibanez JS2400, Micro Bridge puis micro Neck
2 amplis en parallèle : Bomber Uber avec baffle 1x12 Blackface luxe + Brit P 75 avec baffle 4x12 Blackface 30
Effets : Reverb Hall + Stereo delay + Overdrive + Noise Gate



Octa Dirty Tone :
Guitare Ibanez JS2400, Micro middle
Un seul ampli : Class A 30 TB avec baffle 2x12 Silver Bell
Effets : Reverb Hall + Boost Compressor + Bass Octaver + Slow Filter



Funk Strat :
Guitare Music Man Luke
Un seul ampli : PhD Motorway avec baffle 2x12 PhD Ported



Le même avec effet Tremolo ajouté :



Le même en un peu plus "Dirty" avec effet disto ajouté :



Un autre plan avec le même son mais la Petrucci...



Les ambiances Martiennes :





Faites moi plaisir, n’essayez pas le Pod HD Pro en dix minutes en magasin… On ne découvre vraiment l’immense potentiel de ces outils sophistiqués que chez soi, avec du temps, en les branchant comme il faut et si possible sur un/des ampli(s) et avec une gratte qu’on connaît bien… C’est du reste la raison pour laquelle j’ai « traîné » autant pour en parler ici… Votre pote vendeur vous le laissera bien un week end ! Le coup des presets d’usine me laisse totalement rêveur, tout au plus serviront-ils à se faire une très vague idée du son que l’on obtiendra peut-être, « et encore, c’est pâ sûr », dit ma grand mère…

Pour les « stage men », le rack peut être piloté au pied grâce à l’utilisation d’un pédalier FBV Line 6 ou de tout autre pédalier midi de n’importe quelle marque… Cela en fera un jouet un peu plus cher que son homologue HD 500, semblable à quelques détails près mais livré directement sous la forme d’un pédalier…..

imageArticle



La cerise sur le gâââtô !!!!!!

Un mot sur l’association maléfique Pod HD, James Tyler Variax, DT50…… Sachez que vous avez sous la main l’un des sets les plus « productifs » de la terre : tous les amplis et effets et toutes les guitares du monde (électriques ou acoustiques) pilotable du bout du pied. En un clic, vous passerez d’une douze cordes à la Eagle au son de Sepultura, jamais à ma connaissance aucun constructeur de matos guitare n’était allé aussi loin dans la diversité et l’accessibilité à tous les styles de musique avec simplement une guitare, un ampli et un rack d’effets…. Et si vous en avez l’occasion (et les moyens), rajoutez seulement un DT50 pour la stéréo et je vous garantis que vous vous surprendrez à vous relever la nuit pour aller bosser vos gammes (……ça m’est arrivé !!!!!!!). C’est promis, dès que j’ai 5 minutes, je vous en ferai la démo en vidéo mais je vous aurai prévenus……… c’est complètement…… mortel !

Conclusion :

Line 6 ne faiblit pas et continue de marteler la concurrence à coup de produits sans failles donnant accès à une foultitude de sons de guitares. Rien ne manque, que l’on passe son temps sur la route ou à la maison derrière un écran, le Pod HD pro représente l’outil ultime pour tout guitariste moderne, sans doute le meilleur preamp multi effets qu’il m’ait été donné de tester jusqu’à aujourd’hui !

En savoir plus sur le Pod HD Pro sur le site de Line 6

Les articles qui vous intéresseront :

L'ampli Line 6 DT 50 112, super test

La guitare James Tyler Variax JTV 69, super test

Line 6 M13, le super test audio et video