L’action, voilà un sujet qui nous préoccupe tous… enfin je crois. L’action, c’est la distance qui sépare les cordes de la touche du manche de la guitare. Alors ! Haute, basse ? Que préférez vous ? Et au fait c’était quand la dernière fois que vous l’avez réglée ?
G66

imageArticle



Si votre guitare devient un peu plus difficile à jouer, que les cordes commencent à « friser », qu’elle semble ne pas être super juste (attention toutefois de ne pas confondre le réglage de l’action et celui de l’intonation de l’instrument), le moment est peut être venu de ressortir la trousse à outils… Bien sûr, le réglage de l’action n’est pas le seul élément à prendre en compte; des cordes trop vieilles, des frettes usées peuvent aussi générer quelques tracas… mais bien souvent, quelques ajustements mineurs permettront de redonner une vraie jeunesse à votre instrument.

Action haute ou action basse ?

Question d’équilibre. Ce choix est au demeurant très « individuel ». On pense souvent qu’une action basse, c’est à dire des cordes très près du manche, est préférable, pour un meilleur confort de jeu notamment. C’est partiellement vrai seulement pour plusieurs raisons :
-des cordes très près du manche résonneront moins bien, le volume sonore sera réduit. Ce ne sera pas nécessairement un gros problème sur une électrique mais cela deviendra beaucoup plus gênant sur une acoustique… surtout si vous avez l’habitude de jouer en open tunings avec des « grosses cordes », le manche et les frettes vont souffrir.
-plus l’action sera basse, plus les cordes vont « friser » et pour peu que le manche ne soit parfaitement droit, certaines sections du manche vont être plus sensibles que d’autres. Du coup, vous vous retrouverez avec des zones très difficiles à parcourir et le buzzzzz sera « irrégulièrement » au rendez vous.
Inversement, il ne faut pas se retrouver avec un instrument injouable avec des cordes à un centimètre du manche pour le seul et unique motif que l’on ne doit jamais entendre le moindre « grésillement »…. Sur l’électrique, le buzzzz n’est souvent pas super gênant car il s’entend pratiquement uniquement lorsque la guitare est jouée sans être branchée (à moins d’un très mauvais réglage bien sûr). Sur une acoustique, c’est beaucoup plus sensible et ennuyeux, d’autant plus qu’il est moins facile de « bouger » la hauteur des cordes…

Comment l’action varie-t-elle ?

Une guitare est un instrument « vivant »… qui respire. Le bois absorbe l’humidité de l’air et réagit aux changements de température. Le manche bouge, la tension des cordes change et l’action avec elle… On dit toujours qu’il est préférable d’éviter les brusques changements de température pour la guitare; ce qui n’est pas toujours évident lorsqu’on tourne beaucoup… Attention aux mauvaises surprises lorsqu’au moment de faire les balances, on vient rechercher son instrument entreposé pendant toute la journée dans le coffre de la Twingo alors qu’il faisait trente degrés à l’ombre (ça m’est arrivé…). Un problème encore plus pointu sur les basses, le manche étant plus long et la tension plus forte, l’instrument peut quelquefois se révéler longtemps injouable…

Pas simple… Cela dit, si vous changez régulièrement les cordes et que vous en profitez à chaque fois pour vérifier la base, au moins une fois par an (pour la vérif., pas pour le changement des cordes bien sûr, un an ça fait vraiment beaucoup…), il ne devrait pas y avoir de problèmes majeurs surtout si vous êtes précautionneux et que vous veillez à ne pas entreposer l’instrument n’importe où…
Alors, quelle est la bonne action pour vous ?

imageArticle



Il n’y a pas de règle absolue… Le « bon » réglage est celui qui offrira le meilleur compromis confort de jeu/son. Celui qui vous semblera acceptable à vous. Comme je le disais en préambule, ce choix est très personnel. Un bon réglage pour vous ne conviendra pas nécessairement à votre pote ou à votre prof… Se sentir à l’aise pour jouer, la règle, c’est celle là ! C’est d’ailleurs la raison majeure pour laquelle il faut très tôt apprendre à régler sa guitare soi même, au moins sommairement (je ne parle pas du réglage du manche qu’il est sans doute préférable de confier à un vrai luthier…) car un professionnel, aussi compétent soit-il, aura toujours bien du mal à régler un instrument à VOTRE main… Le réglage de l’action est un truc tellement perso que régulièrement, vous vous ferez une opinion moyenne d’une guitare essayée en magasin simplement parce qu’elle n’est pas réglée à votre main. Ce n’est pas évident non plus j’en conviens, mais lorsqu’une guitare vous attire vraiment et que vous êtes déçu à la première approche, n’en restez pas là, demandez au vendeur de vous laisser la triturer un peu, réglez au moins sommairement l’action « pour vous » et reprenez le volant…… D’autant plus que les guitares qui sortent d’usine sont souvent réglées à l’arrache, c’est à dire pas du tout… et qu’il est rare qu’à l’arrivée en magasin, un technicien prenne le temps de faire le boulot…

De même, toutes les guitares ne se valent pas… Le réglage de l’action ne fera pas de miracles sur une planche poubelle. ..Il arrivera peut être que vous ne parveniez jamais à un résultat acceptable (je ne parle même plus de compromis…). Il m’arrive assez souvent de ne pas réussir à obtenir un résultat convenable sur certaines guitares très bas de gamme (qui ne sont en fait pas de vrais instruments de musique) achetées à la hâte par quelques uns de mes élèves un peu trop… pressés ! C’est peut être là que peuvent s’expliquer certaines différences de prix entre différents instruments…

Régler l’action :

Sur la plupart des guitares, le réglage de l’action ne présente pas de difficultés majeures mais il varie évidemment suivant les marques et modèles. Il s’agit souvent de deux simples vis qui abaissent ou font remonter l’ensemble du cordier. Vous pouvez aussi régler la hauteur des cordes une par une si vous disposez d’une guitare équipée de pontets adéquats. Si vous savez ce que vous recherchez, n’hésitez pas à prendre les armes vous mêmes. Sinon, essayez différents réglages ou différentes guitares réglées plus ou moins hautes pour savoir ce qui vous convient vraiment. Pour faire les choses à fond, vous pouvez utiliser un réglet pour mesurer précisément l’écart qui sépre les cordes du manche. Pour cela, placez le réglet à la 1ème case, posez le sur la frette. Pour une guitare électrique, côté basse (MI grave), l’écart doit être de 2 mm (mais encore une fois, ce n’est pas une règle absolue mais seulement une indication moyenne) et côté aigu (MI aigu) de 1 mm; pour une acoustique cordes acier, l’écart doit être de 3 mm côté basse et de 2 mm côté aigu… Si vous avez la chance de posséder un jeu de cales de luthier, vous pourrez gérer l’affaire au top en mesurant cet écart sans prise de tête sur chaque case du manche.
Le mieux est d’entreprendre ces réglages avec un jeu de cordes neuf afin de ne pas se faire de fausses idées. Il faut prendre son temps, faire les choses méthodiquement et jusqu’au bout. Il faut également vérifier la planéité du manche qui conditionne sensiblement le réglage et ne pas oublier qu’en montant ou en descendant les cordes, vous allez modifier l’intonation de la guitare et devoir légèrement reprendre ce réglage également… Si vous changez le tirant des cordes de la guitare, ces différentes « retouches » seront définitivement indispensables.

Voilà, ce tour d’horizon de votre instrument devrait vous permettre de récupérer une guitare qui sonne, et surtout, qui vous correspond et sur laquelle vous prendrez plaisir à jouer !

Les autres articles qui peuvent vous intéresser :

Le réglage du vibrato

C'est dans vos cordes

Le réglage de la justesse, question de feeling