Le nouveau Pod HD Desktop se positionne clairement dans la logique d’évolution dans la continuité de Line 6. Qui en effet ne connaît pas la lignée des Pod ? Le haricot rouge tourne définitivement au noir et vous invite à renouer avec la « magie » du Pod, qui a révolutionné les dernières années de l’enregistrement guitare.

imageArticle

Ainsi, le Pod HD desktop reprend le principe qui a fait la renommée de son prédecesseur : un appareil portable, disposant d’un panel de sons permettant de couvrir tous les besoins immédiats de la plupart des guitaristes et des connexions basiques permettant un branchement rapide sans prise de tête. L’esprit n’a pas changé et le Pod HD Desktop est bien sûr davantage un outil pour (s’)enregistrer que pour jouer live. Par rapport au Pod d’origine, l’évolution réside principalement dans la technologie utilisée qui est celle des Pod HD actuels (au format pédalier) que vous connaissez déjà (HD300, 400, 500). Ce sont d’ailleurs les « frères » Pod HD vers lesquels on se tournera plutôt pour la scène…

Côté modélisations, le Pod HD Desktop embarque 16 types d’amplis HD Line 6 :
• Fender® Twin Reverb®
• Hiwatt® Custom 100 (DR103)
• Supro® S6616
• Gibson® EH-185
• Fender® Bassman®
• Fender® Blackface Deluxe Reverb®
• Divided by 13 JRT 9/15
• Dr. Z® Route 66
• Vox® AC-15
• Vox® AC-30 (Top Boost)
• Marshall® JTM-45 MkII
• Park 75
• Marshall® JCM-800 (2204)
• Bogner® Uberschall
• Mesa/Boogie® Dual Rectifier®
• ENGL® Fireball 100

Pour les effets, il y a aussi ce qu’il faut : une bonne centaine d’effets de différents types, modernes et vintage qui sont en gros les mêmes que ceux que l’on trouve sur les Pod HD « pédaliers ». Ces effets sont chainables dans à peu près toutes les positions à concurrence de 8 effets simultanés, ce qui est mieux que ce que l’on trouve sur les Pod HD classiques où seuls 4 effets sont utilisables en même temps… De quoi commencer à bien s’amuser !

imageArticle



Les effets dispos :
• 19 types de delays dont plusieurs vintage très intéressants…
• 12 réverbs
• 12 compresseurs et égaliseurs
• 23 types de modulations
• 17 distorsions et overdrives
• 26 effets un peu plus « extra terrestres » dont différents types de Wha

Au niveau connectique, on trouve une entrée jack 6,35”, une entrée XLR pour de futurs développements et qui permet le branchement d’un micro de chant (original) pour le guitariste également chanteur (les deux signaux d’entrée pouvant être séparés distinctement), des sorties stéréo symétriques, une sortie casque, un port USB 2.0, une sortie S/PDIF, une connexion pour pédale d’expression et un connecteur spécifique pour pédalier Line 6 FBV, ouf……. Vous pouvez recommencer à respirer... Petit bémol étonnant, le Pod HD Desktop ne possède pas de connexions midi classiques, la seule solution pour le commander au pied sera donc d’utiliser un pédalier de la marque.

imageArticle



Le travail des sons peut se faire en direct sur le Pod ou en utilisant une interface informatique dédiée PC ou Mac du même type que celle qui existe déjà sur les Pod HD actuels. Cette dernière solution est évidemment plus pratique car beaucoup plus « visuelle » d’autant plus qu’elle donne directement accès à tous les paramètres modifiables. Que l’on choisisse d’utiliser le logiciel ou de travailler directement sur le Pod, la manipulation des différents paramètres est extrêmement simple et se fait très intuitivement. Une fois les sons créés, vous disposerez de pas moins de 512 emplacements pour les stocker en mémoire, de quoi voir venir pour vos futurs shows.


Bref les habitués du son et de l’utilisation des Pod et Pod HD ne seront pas dépaysés. Nul doute que le Pod HD Desktop se retrouvera très vite sur les tables de mix des studios d’enregistrement et home studios du monde entier, même si certains se défendront toujours de l’avoir utilisé, de peur de ne jamais entrer dans la légende peut être…

Le Pod HD Desktop est annoncé aux alentours de 400 euros