Par rapport à la version 1, le TH2 d’Overloud apporte son lot de nouveautés et d’améliorations sensibles dans pratiquement tous les domaines. Les guitaristes anti-numériques devraient absolument essayer ce soft qui pourrait bien très rapidement les réconcilier avec le monde moderne… Du son, de la couleur et de quoi réchauffer vraiment l’atmosphère, bref, ce que l’on attend tous en fait…

imageArticle

G66
L’installation du logiciel se fait sans aucun problème particulier.

Sur le plan « visuel », TH2 se décompose en 6 grands domaines superposés horizontalement : Header, Sound, Overview, Module, Smart et Footer. Chacun de ces domaines a ses spécificités et correspond à une partie précise du logiciel.

Le « header panel » regroupe les réglages « globaux » affectant tous les sons programmés avec notamment un Noise gate très efficace. Au niveau du « Sound panel », on trouve les « banques », les sons et le « variations de TH2. TH2 dispose de 999 banques de sons usine (« factory ») et 999 banques de sons « user ». Chaque banque contient 13 sons numérotés de 0 à 12. Pour chaque son, 8 « variations » sont possibles. Un mode de fonctionnement très intéressant car il permet de créer 8 versions différentes du même preset en en conservant les réglages de base. Lorsqu’un son est chargé, le nom de la banque de laquelle ils sont issus ainsi que le nom du preset lui même sont visibles dans le « sound panel » en haut de la page et les huit variations apparaissent sous formes de huit boutons que l’on peut nommer suivant leurs spécificités.

« L’overview panel » montre la chaine d’effets/ampli/baffles utilisés dans le preset sélectionné. On peut bien sûr les attraper à la souris pour les déplacer, en ajouter, en enlever, etc… Le « module view panel » permet l’édition en détails de chaque élément de la chaine, c’est une sorte de zoom qui affecte l’élément choisi dans la chaine. Le « smart panel » est un outil très sympa qui permet d’affecter à des boutons les fonctions/paramètres que l’on utilise le plus souvent au sein de la chaine. Enfin « le foot panel » regroupe quelques informations utiles comme un indicateur de BMP et un lien direct sur la doc au cas où… Sur le plan ergonomique c’est assez bien pensé car on a toujours tous les éléments sous les yeux. Visuellement d’ailleurs, c’est « beau », il est possible de changer les couleurs et ambiances du fond, sympa quand on bosse plusieurs heures le nez sur son écran. Le déplacement des micros se fait en 3D, ce qui facilite leur placement dans l’espace, on s’y croirait vraiment, pas mal…

imageArticle



TH2 fonctionne en Standalone en 32 ou 64 bits ou à l’intérieur de votre logiciel d’enregistrement favori aussi bien au format AU qu’au format VST ou RTAS. Une fois le réglage du niveau d’entrée et celui de la latence effectués, on peut commencer à travailler.

Au niveau de la « chaine » de matériel disponible, il y a cinq modules différents à l’intérieur de TH2 : les pédales d’effets, les pédales d’expression, les amplis, les baffles et les racks d’effets. Il n’existe aucune limite de nombre, d’ordre, tout est virtuellement possible. Cela permettra aussi bien de créer un système simple et basique ou un système beaucoup plus fourni et complexe, en jouant sur l’alignement en série ou en parallèle des différents éléments, en mono ou en stéréo, etc… Par défaut, TH2 propose le montage « classique » en série. Dans ce cas, les différents éléments se succèdent sur une seule et même ligne/trajectoire et « rentrent » les uns dans les autres, les uns à la suite des autres. Rien ne vous empêche d’aller beaucoup plus loin en réalisant un montage en parallèle. Cette fois, vous aurez la possibilité de générer deux circuits totalement différents, d’y placer les éléments que vous voudrez, avoir par exemple deux amplis distincts avec leur propres effets que vous ferez ressortir à droite et à gauche pour un effet live assuré ! Un « splitter » vous sera alors « livré » d’origine (en début de ligne sur le montage en parallèle), intégrant même un cross over vous permettant de doser et d’égaliser les choses ainsi qu’un « mixer » (en fin de ligne) autorisant un travail sur la répartition des canaux dans l’espace… bien foutu !

imageArticle



L’interface étant particulièrement claire, vous avez tout sous les yeux, vous n’aurez aucun mal à vous y retrouver même si vous réalisez un « montage » complexe. De plus, le déplacement/changement d’un ou plusieurs modules se fera d’un clic de souris, imaginez ce qu’il faudrait mettre en œuvre pour réaliser la même opération dans la vraie vie… Ainsi, toutes les expérimentations sont envisageables et l’accès à une multitude de sons et dans le cas de TH2, de « variations » vous permettra d’affiner les choses au maximum. Comme dans tous ces logiciels hyper complets et fourmillant de possibilités, il faudra éviter le piège de la « masturbation sonore » en décidant à un moment donné qu’un son est fini et qu’on n’y revient pas…

imageArticle



Pour ne pas passer à côté de certaines fonctions utiles, il est préférable de bien lire le manuel mais d’une manière générale, l’utilisation du logiciel reste globalement très simple et très accessible. Il n'y a guère que la partie sauvegarde des sons qui peut destabiliser; là, les choses ne sont pas vraiment intuitives et si les « variations » sont évidemment un « plus » intéressant, il faut un certain temps pour comprendre comment on les enregistre… même chose pour les sons, et les banques… Je n’ai pas essayé de sélectionner des presets avec un pédalier midi mais je pense que ça ne doit pas se faire de manière super évidente…

Voyons les sons, et les améliorations que nous offre cette version 2…

Comme sur TH1, les sons clairs sont toujours magnifiques, superbement définis et ils ont une vraie « patate » ! Les effets de modulation et de retard sont à citer parmi les meilleurs du genre, en stéréo, c’est vraiment impressionnant. La latence est imperceptible et on a vraiment le sentiment de jouer sur du vrai matos. Ce qui m’avait moins enchanté dans TH1, c’était les sons saturés, un peu criards et pas faciles à « apprivoiser ». Avec la version 2, les choses se sont nettement améliorées et l’arrivée de nouveaux modèles d’amplis n’est pas étrangère à ce changement. Overloud a conclu des accords avec Brunetti, Randall et THD et il y a vraiment des choses très intéressantes parmi ces nouveautés, et pas seulement au niveau des amplis, les pédales d’effets et baffles sont aussi du voyage. Avec tout ça, on obtient une très grande variété de saturations, du blues crunchy au métal avec un rendu très naturel.

Le VariFire permet de régler le « caractère » de la disto
, suivant les besoins, on disposera d’un peu plus de rondeur et de corps sur les sons saturés. J’ai particulièrement aimé les Randall que je ne connais pas dans la vraie vie mais que du coup, j’aimerais beaucoup approcher, ça sonne très mortellement !

Le morphing d’ampli est un truc assez bien pensé également : à l’aide d’un simple curseur, on peut mélanger deux amplis en jouant sur toutes les nuances intermédiaires, des possibilités encore accrues de créations originales d’amplis qui dans la réalité, n’existeront jamais…

Soulignons aussi la grande qualité de la partie micros, en 3D, mais surtout orientables et positionnables dans tous les sens, devant, derrière, près, loin, dans l’axe des HPs ou on, etc… avec un choix de modèles très complet.

imageArticle



Enfin chose à peine croyable mais pourtant je l’ai fait, jouer avec le bouton de volume de la guitare s’avère possible avec TH2 ! C’est à ma connaissance le seul logiciel qui permet cela, un vrai pas vers le bonheur… Je me suis d’ailleurs pris un pied d’enfer sur le plan impro qui suit et que j’ai intitulé Lizzy whispers (sans prétentions bien sûr). D’autres plans apparaîtront au fur et à mesure de mon utilisation de TH2.

Lizzy Whispers



Plan utilisant différents sons clairs



Son Funk



Son saturé Heavy



Overloud met la barre très haut et je suis loin d’avoir fait le tour de la question; vraiment un logiciel qui approche de très très près le monde de la guitare bien vivante et qui figurera sur mon album en préparation c’est une certitude ! Et si vous lisez cet article en ce moment (avril 2011), vous pourrez profiter de la promo en ligne sur le site d'Overloud, à ne pas manquer!!!!!!!!!! :

Overloud.com

imageArticle



Rappel des caractéristiques techniques complètes :

Principales fonctions :
Randall®, Brunetti® and THD® authorized modeling, with models approved by original manufacturers
45 amplifier channels with 125 operating modes
4th generation analog emulation technology
3D, gapless positioning of microphones
Advanced cabinet emulations with ReSPiRe 2 technology
SLR technology allows morphing between two amplifiers
Realistic and easy-to-get rendition of the signal path
Easy to build or modify your own signal path
Revolutionary GUI, host or MIDI real-time control via Smart Controls

Son
4th generation tube and analog emulation engine
EXCLUSIVE - SLR technology morphs between amps for an infinite sound canvas
EXCLUSIVE - 3D positioning of microphones in front of cabinets
EXCLUSIVE - Cabinets feature ReSPiRe 2 technology, with back and angled microphones
EXCLUSIVE - VariFire, a Gain-Character control for expanded distortion color control
BREVERB-based and SprigAge-based reverb effects
Global sound-influencing controls
Easy and intelligent stereo handling: true stereo in to out capabilities

facilité d'utilisation :
Easy to understand and modify signal path
In-line high quality Tuner
Compact view Live mode
Advanced memory management
12 Factory Banks featuring 93 Sound and 462 Variations

Control
Full and easy to configure MIDI Program and Bank Change control
Smart Controls open up new ways of controlling and tweaking your sounds
MIDI control of Smart Controls and memories

Et plus encore...
Very low CPU usage
Plugin or Standalone mode
45 amplifier Channels and 125 operating Modes
29 Cabinets
18 Microphones: choice of Dynamic, Ribbon and Condenser
Four microphones for each Cabinet
Studio Ambience reverb optionally added proportionally to the distance of the microphone from the speakers
70 stomp boxes, pedals and rack effects
Parameter-based BPM sync switch
Local and Global Tap buttons
Host or Internal Tempo Sync