Le Namm apporte toujours son lot de nouveautés... L'année 2011 ne fait pas exception à la règle et pour nous, "midi guitaristes", la sortie d'un nouveau synthé guitare est forcément un vrai évènement. C'est pourquoi je n'ai pas résisté, bien que ne l'ayant pas moi même testé, à vous présenter le GR55, au moins sur le papier... m'appuyant sur les infos que j'ai pu glaner à droite et à gauche, sur le net (et qui sont pour l'instant exclusivement en Anglais... Qu'est ce qu'on dit ?.....), et en utilisant mes bons contacts chez Roland... Un peu de patience, il débarquera en France sous peu. Dommage que le produit n'ait pas fait l'objet d'une présentation au Music & you, par ailleurs bien triste cette année mais......
Dans les valises du constructeur Nippon, se trouvait donc ce tout nouveau synthé guitare GR 55, digne héritier des appareils de ce type, que seul Roland (ou presque) continue de promouvoir.

imageArticle



Contrairement au VG99, qui comprend un convertisseur midi permettant d'attaquer des synthés externes mais ne comprend pas de sons de synthés internes, en tous cas pas tel qu'on les conçoit quand on parle "synthé", le GR 55 propose pas moins de deux modules synthés séparés qui comprennent chacun 900 sons (synthèse PCM) empruntés à la gamme Roland. Strings, organs, flutes, bells, voices, etc... Bref, il y a apparemment de quoi faire, d'autant qu'il est possible d'en empiler deux l'un sur l'autre, sympa.
Roland annonce une vitesse de tracking améliorée et une détection de pitch (bends) au top. Impossible pour l'instant de vérifier cela dans les faits mais J'attends le moment où il sera ""essayable pour vous en dire davantage à ce sujet, vous connaissez mon apétit pour ce genre de boiboite magique...

imageArticle



Au delà de ce dont nous venons de parler, le GR55 est aussi outil à "modéliser" bien sûr (technologie COSM : composite object sound modeling) qui propose le même genre de possibilités cette fois que le VG99, c'est à dire des guitares et basses modélisées ainsi que des amplis, baffles et effets variés. Le GR55 est donc capable d'émuler des guitares acoustiques, électriques, des basses et tout ce que l'on connait déjà sur le VG 99...

Cela fait donc trois modules séparés, deux synthés et un COSM... Balaise! Et ce n'est pas fini, on peut ajouter à ces trois modules le son de la guitare (issu de la prise jack). Ce qui finit par nous faire au total ? .......... J'ai pas entendu la réponse....... 4 sons séparés jouables simultanément sans ajout d'un quelqonque module, expandeur ou autre... Hyper balaise!

Un multi effets autonome s'ajoute encore à cette longue liste, ainsi que des effets "globaux" ; reverb, chorus, delay et égaliseur permettant de "sculpter" le son suivant vos aspirations les plus profondes.

Tout cela peut sembler bien complexe mais Roland, très conscient de s'adresser à un public plutôt réfractaire à toute prise de tête (allez ce n'est pas vous qui me direz le contraire... et je n'ai pas dit qu'un gratteux est par définition un gros fainéant!) insiste beaucoup sur le côté plug and play du GR55, que l'on peut bien sûr se contenter d'utiliser avec les presets d'usine et qui, a priori "sonne" tel quel... Vous connaissez aussii mon sentiment à ce sujet, ce serait bien la première fois que les sons d'usine sont exploitables sans un minimum de bidouilles mais encore une fois, difficile de s'exprimer sur le sujet sans avoir expérimenté la chose "en vrai"...

L'organisation des presets reprend le principe des "catégories" du VG99 et permet de retrouver ses petits sans trop d'efforts, à condition de s'astreindre au départ à "gérer" ses sons avec un minimum d'application. Il semble également possible d'exploiter ce classement par "styles".

Présenté sous la forme d'un pédalier proche du Boss GT 10 (en plus petit), le GR 55 est pourvu d'un magnifique et très grand écran de controle, ce qui permettra son utilisation sur scène sans difficultés. Il intègre également un lopper, utilisable avec tous les sons embarqués, en overdub et à la volée... ainsi que, très novateur, un emplacement permettant le branchement d'une clé USB sur laquelle vous aurez préalablement enregistré vos backing tracks que vous pourrez dès lors enclencher au pied via l'une des pédales présentes sur l'appareil, cool..

imageArticle



Pas fini... Le GR55 fera aussi office d'interface audio/midi en USB et vous pourrez le connecter à votre ordinateur sans souci pour l'utiliser avec votre Daw favorite. Cette possibilité vous offrira aussi l'accès à vos synthés virtuels, que le GR55 pourra piloter comme le ferait un GI20 ou le VG99, il sera donc possible d'en "remettre une couche", au cas où les sons embarqués ne vous suffiraient pas.

N'oublions pas l'essentiel, le GR55 ne sera exploitable à son maximum qu'en utilisant le branchement en prise 13 broches et par conséquent le capteur hexaphonique GK3 que vous connaissez déjà très bien. Il sera aussi envisageable de l'utiliser sans GK mais il faudra alors se contenter de le voir comme un simple multi effets, un peu "réducteur" compte tenu des fonctions dont il est pourvu.

Pour résumer, il semble que Roland ait voulu réunir en une seule et même unité, un synthé guitare aux sons actualisés et dont le tracking a été retravaillé, une unité de modélisation comme il en pleut des dizaines depuis quelques années intégrant la modèlisation des guitares type VG99, un multi effets genre GT10, un looper, un lecteur de sons Wave et une interface audio/midi... ça fait beaucoup!

A l'heure qu'il est, difficile de situer le GR55 par rapport au VG99, mieux ? Moins bien ? Différent c'est certain puisque intégrant un certain nombre de fonctions dont le VG ne dispose pas... Espérons que cet ensemble particulièrement complet ne sera pas un tout en un un peu cheap et que cette amoncèlement de fonctions ne se fera au détriment de la qualité (par rapport au VG99 par exemple...). Les démos du net ne m'ont pas emballé et ne m'ont surtout pas semblé très différentes sur le plan "son" de ce que je connaissais sur des "outils" beaucoup plus anciens tels le GR20 ou le GR33 mais il faudra bien sûr regarder ça de plus près très bientôt. Seules les videos où apparaît Steve Stevens donnent à penser que le GR55 ne sera pas seulement un mix de tout ce dont nous venons de parler et que le résultat sonore est plutôt convaincant, au moins pour ce qui est du module synthétiseur. Quoiqu'il en soit, l'idée de pouvoir disposer de ces sons synthés embarqués avec tout le reste au sein d'une seule et même entité est très alléchante...

Quant au tarif, aucune indication sur ce point pour le moment, encore une fois plus ou moins cher qu'un VG99 ? Mystère... Il semble que le GR55 sera ou pourra étre proposé d'emblée avec le GK3.

Test sur Fret-time dès que ce sera "matériellement" possible en France, à moins que j'aie l'occasion de me rendre aux States rapidement, ce qui, compte tenu de mes activités actuelles, n'est pas exclus...