Ce n’est pas un nouveau modèle nous sommes d’accord ; c’est même un grand classique du genre. Un outil qui mérite réellement le détour pour qui recherche un preamp/multi-effets dédié à la guitare…
G66
A l’heure où la tendance est souvent au retour aux sources, où l’on se plait à opposer les bon vieux clous à lampes aux fleurons du numérique et de l’informatique (alors qu’ils peuvent très bien être tout à fait complémentaires) il est bon de se repencher sur ces effets un peu vintages mais toujours au catalogue des marques concernées… Le Rocktron Voodu Valve fait encore le bonheur de nombre de guitaristes de tous poils, et pour cause, il constitue un excellent compromis entre ces deux extrêmes dont nous venons de parler puisqu’il réunit une technologie évoluée à base de programmation et de midi avec un étage de pré amplification à lampe (12AX7).
La connectique reste assez sommaire et conforme à ce que l’on est en droit d’attendre de ce type de matériel : 2 sorties jack pour attaquer un ampli de puissance guitare ou des amplis guitares classiques, 2 sorties XLR pour sortir le son sur sono,, un midi in et un out pour jouer avec des programs changes ou brancher un pédalier midi, une prise pour footswitch (tap delay par exemple). En façade on trouve l’entrée guitare, en jack bien sûr.

imageArticle



Le fonctionnement ne relève pas du diplôme d’ingénieur mais demande quand même un peu d’habitude.
Une fois intégré « l’esprit » de l’engin, on agit très rapidement sur l’ensemble des paramètres, assez nombreux qu’il faut afficher les uns après les autres sur un écran de contrôle un peu exigu pour pouvoir les modifier.
La partie preamp est assez basique mais comprend une égalisation particulièrement complète qui permet d’agir de manière extrêmement pointue sur le son d’ensemble. C’est sans doute là l’un des « travers » de ce rack car on a tendance à « triturer » le son dans tous les sens et à passer pas mal de temps à chercher LE réglage qui tue. Mais ce mode de fonctionnement n’est pas propre au Voodu Valve, c’est un peu le défaut des qualités de ce type de matos, qui quelque part, oblige l’utilisateur à revoir perpétuellement sa copie, car on espére toujours faire mieux que la fois d’avant… Bref tout le monde connaît l’éternelle insatisfaction du guitariste moyen, toujours en quête d’un son parfait qu’il ne trouve jamais…….
Les saturations sont l’une des grandes réussite du Voodu, notamment les saturations dites « High gain ». Et surtout, si vous expérimentez ce matériel, allez au fond des choses, ne vous contentez pas de caresser la surface lisse des presets d’usine qui sont très…bof. En se penchant un peu sur l’affaire, on découvre des possibilités immenses. On peut vraiment travailler très précisément sur la couleur de la saturation et « ciseler » le son à souhait. Les égaliseurs sont à ce niveau assez essentiels et permettent de donner la touche finale lorsqu’on a trouvé le bon chemin… Le Voodu est plus un outil pour shredders et chevelus avides de gros son saturé. Il ravira moins les rockers pur jus ou les bluesmen car les sons Crunch sont plus « moyens ». D’origine, le son du Voodu est assez « compressé » (peut être la lampe qui lui réchauffe le corps en est elle la cause). Le compresseur présent s’avère dès lors assez peu utile, d’autant qu’il est impossible de le coupler à la saturation en mode High gain. Bref, vous retrouverez sans difficultés tous les sons californiens de Luke, ou des trucs un peu plus heavy genre Van Halen…

imageArticle




Les sons clairs sont gouteux également et on obtient de très bonnes choses avec du simple bobinage ou en jouant sur le micro manche s’il d’agit d’un humbucker. Comme pour la saturation, on peut aisément « colorer » le son en utilisant les égaliseurs paramétriques vraiment très efficients à ce niveau aussi. Le compresseur peut alors se montrer utile, pour accéder à une palette de sons funk par exemple… En tous cas, la diversité des univers sonores accessibles est assez grande et on pourra facilement aborder tous les styles de musique sans jamais être ridicule.

La section « effets » comprend l’essentiel mais c’est du bon et c’est très typé « guitare » : delay, reverb, chorus, flanger, phaser, tremolo, un noisegate super efficace et un compresseur. Pas de fioritures, pas d'effets bizarroïdes...
Une mention spéciale pour le delay qui est simple mais vraiment très précis, bien défini et ne « pourrit » pas le son de base. La reverb est un ton en dessous et on veillera à ne pas en exagérer le niveau sous peine de vite « cradifier » rapidement le son.

Le Voodu dispose d’une simulation de HP super efficace, c’est même sans doute l’une des meilleures du genre et c’est un des rares « effets » de ce type que l’on peut réellement brancher en direct sur une sono en gardant un vrai son de guitare, pas suraigu ni complètement dénaturé. Assurément l’un des arguments massue du Voodu. Cette simul HP vous permettra aussi de réaliser des enregistrements en direct sur votre table de mix avec une qualité sonore et une chaleur assez étonnante…

Le résultat d’ensemble sera optimal en utilisant un ampli de puissance guitare (c’est nettement moins enthousiasmant sur deux combos…). Je l’ai personnellement pas mal utilisé sur un Marshall EL 34 100/100 + deux baffles 1960 et 1936. Le son reste toujours très droit, beaucoup moins « aléatoire » qu’avec un JMP1 par exemple et le top reste quand même de pouvoir tout mémoriser et de tout retrouver à l’aide d’un pédalier midi. C’est là l’avantage indéniable de ce type de matos par rapport à un ampli classique sur lequel vous ne disposerez que d’un ou deux sons, qu’il faudra manipuler « à la main » si vous souhaitez en changer, ce qui sur scène, se révèlera vite très ch…… De plus, le Voodu étant de type « tout en un », vous pourrez vous contenter de lui et de lui seul sur la route, ce qui limitera les galères de branchements et la multiplications/superposition des racks ou des pédales…..

Bien sûr, on est encore une fois dans le numérique et cela pourra déplaire aux puristes mais le Rocktron Voodu Valve reste quand même à la croisée des chemins et je pense qu’il pourra séduire même les plus conservateurs. Et vu le prix auquel on le trouve aujourd’hui en occase, si vous êtes tenté, ne serait ce que pour l’essayer, vous pourriez vraiment être surpris !