Alors que je cherchais sans a priori les meilleurs cordes pour mon arc à six coups afin de lui redonner « brillance et volupté », je refermais « Modes & Travaux » et m’infligeais, non sans une certaine appréhension, une littérature bien plus instructive : le catalogue Thomann… Un grand sentiment de honte m’assaillit alors : moi, éminent guitariste depuis…… siècles, je n’y comprenais rien ! Stainless Steel, Titanium, coated et autres Cobalt, oui d’accord, on sait tous ce que c’est mais en fait qu’est ce que c’est au juste ?

imageArticle



Motivé, assoiffé comme d’habitude d’un savoir inextinguible, je courus à l’herbage, sautai immédiatement dans mon jet pour me poser, quelques heures plus tard, à San Luis Obispo, non loin du petit village de Los Angeles, où j’allai rendre visite à mon ami Ernie dont je ne doutai pas qu’il répondrait sans l’ombre d’une hésitation à toutes mes questions basiques. Nous discutâmes jusqu’au bout de la nuit devant un verre de Coca Light (c'est-à-dire sans sucre mais pas sans Jack Daniels…) et voilà le résultat…

« Tu vois Dominik, si on fait le tour de toutes les possibilités, tirants, alliages, panachages, nous proposons plus de 200 sortes de cordes chez Ernie Ball alors effectivement, je conçois qu’il peut être difficile de s’y retrouver, et de faire le bon choix… Il y en a pour tous les goûts, débutants, pros, jeunes, vieux, country men ou metalleux… Laisse moi te présenter un peu tout ça ! »

Les cordes de guitare électriques, exactement comme les cordes de guitares acoustiques ou de basses sont fabriquées dans différentes gammes d’épaisseur ou de « tirants ». Pour une même corde, prenons le Mi grave par exemple, on peut choisir différents diamètres (en gros du 38 au 56…) suivant le résultat que l’on cherche à obtenir, tant du point de vue du « toucher », c'est-à-dire des sensations de jeu, que du son…

Entre deux jeux de cordes classiques « Light » ou « Heavy gauge », on constatera les différences suivantes :
« Light » > plus facile à jouer, pour les bends en particulier, idéal pour les guitares vintage car sollicite raisonnablement en tension le manche de la guitare, garde une brillance et une clarté intéressante.
« Heavy » > demande beaucoup plus d’efforts pour appuyer sur les cordes, les bends sont donc plus « compliqués », puissance plus importante en terme de son, davantage de « patate », ideal pour un accordage « bas » en Drop D ou Drop A, exerce une tension plus importante sur le manche de la guitare.

Ensuite, les cordes de guitares sont fabriquées dans différents matériaux dont les propriétés influent sur le son et la durabilité. Voici les différences les plus sensibles :

Nickel : le bon équilibre brillance/chaleur du son
Cobalt : belle dynamique avec des basses bien présentes et des aigus très brillants
M – Steel : son riche et plein avec de belles basses bien charnues
Pure Nickel : pour un son plus vintage avec beaucoup de chaleur
Stainless Steel : brillance, clarté, dynamique avec une grande résistance à la corrosion

“Si tu optes pour des cordes Ernie Ball Dominik, tu ne seras pas déçu, le descriptif suivant t’aidera à choisir celles qui te conviennent le mieux parmi les sets les plus connus et les plus en vogue sur le marché actuel…”

Slinky Nickel Wound :

imageArticle



Les Ernie Ball Regular Slinky sont nos cordes les plus vendues. Elles sont les favorites d’Eric Clapton, John Mayer, Steve Vai et de bon nombre d’autres guitaristes dans le monde. Les Regular Slinky sont composées d’un fil d’acier hexagonal cerclé d’un second alliage de nickel. Le son est très équilibré entre basses et aigus, c’est sans doute le modèle le moins typé dotn on pourrait dire qu’il conviendra à tout le monde.

Slinky Cobalt :

imageArticle



Conçues pour un maximum de “puissance” et de clarté, les cordes Ernie Ball Cobalt Slinky offrent une belle dynamique avec une incroyable réponse harmonique, des basses bien présentes et des aigus qui chantent. Le Cobalt procure une meilleure “accroche” des micros avec les cordes que n’importe quel autre alliage. Les cordes Cobalt Slinky offrent également un toucher très agréable, doux et soyeux, qui rend les bends particulièrement faciles.

Slinky M-Steel :

imageArticle



Le M-Steel, diminutif de Maraging steel est un super alliage utilisé dans l’aéronautique et les industries de la Défense. Il est composé d’un super alliage de cobalt breveté entouré autour d’un fil d’acier renforcé et procure un son avec des basses puissantes et pleines. Les cordes reçoivent également un renfort au niveau de la boule qui limite la casse. Elles sont particulièrement adaptées à un montage sur des guitares pourvues d’un vibrato, limitant les risques de désaccordage.

Slinky classic rock’n roll pure nickel wrap :

imageArticle



Cette fois, c’est un fil de nickel qui entoure le fil d’acier. Les Slinky classic offrent un son chaud et riche, pour les puristes...

Slinky RPS nickel wound :

imageArticle



Les Ernie Ball’s RPS vont un peu plus loin que les Slinky classic avec un alliage de nickel plus concentré qui permet de prolonger la durée de vie des cordes sans altérer les sensations de jeu des “classic ». Comme les M-Steel, les Slinky RPS reçoivent un renfort au niveau de la boule qui limite les riques de casse.

Slinky RPS coated titanium :

imageArticle



Pour les chevaux... Les “titanium” sont les cordes les plus solides du monde... les meilleures pour les fous du vibrato et des bends à deux tons ! Au-delà de leur solidité, l’enduit Titanium les maintient également en état plus longtemps. Quant aux sensations de jeux, elles sont très proches de cordes non enduites et ne nécessitent quasiment aucun temps d’adaptation. Pour moi, elles sont juste un peu moins “brillantes” que les slinky cobalt (c’est ce qui me fait préférer ces dernières) mais elles sont plus résistantes et limitent donc légèrement la fréquence de remplacement...

Le choix de la rédaction :

imageArticle



Slinky cobalt : la « patate », la brillance, le toucher avec une bonne tenue de l’accordage si on ne « dive bomb » pas toutes les trois secondes. Dans ce dernier cas, on pourra aussi opter pour les Titanium, que je trouve personnellement un poil moins brillantes mais qui sont incassables et autorisent les torsions les plus cruelles si on est un adepte fou du vibrato. Je n’ai pas noté de différence très nette sur le plan de la longévité mais c’est un paramètre difficile à évaluer sauf à noter très scrupuleusement les heures passées à triturer les bestiole, ce que j’avoue humblement ne pas avoir fait…

Vos impressions et expériences sont les bienvenues… Et j’oubliais, Merci Ernie !!!!