Qui pleure toujours parce qu’il veut un vibrato sur sa Les Pauls ? Qui n’a jamais rêvé de pouvoir disposer d’un vibrato sur son acoustique ? Virtual Jeff est une innovation Australienne qui donne à réfléchir… un vibrato « numérique » qui peut équiper toute guitare équipée d’un micro, qu’elle soit électrique ou acoustique…
G66

imageArticle



Tout se passe électroniquement… Virtual Jeff n’est autre qu’un contrôleur de pitch digital capable de « detuner » le signal analogique émis par les micros de votre guitare. Vous allez retrouver toutes les sensations d’un vibrato classique, mais sans aucun des inconvénients liés son habituelle mécanique. L’intérêt majeur est que le vibrato étant physiquement indépendant de la guitare, n’ayant aucune action directe sur les cordes, il n’affecte pas l’accordage de l’instrument. Les principaux soucis auxquels tout utilisateur de ce genre d’accessoire est confronté sont éliminés : pas de problème d’accordage, pas de cordes cassées, pas de problèmes « mécaniques » ni de réglages dans tous les sens… Vous pourrez donc pratiquer les bends d’une octave au dessus de la norme sans vous poser de questions ainsi que toutes les péripéties que vous imaginez, dive bombs, blues controls à l’envie en restant toujours parfaitement juste et sans que le son en lui-même ne soit modifié...

imageArticle



L’installation sur la guitare prend une trentaine de secondes, qu’elle soit électrique ou acoustique… Pas de trous à percer, ni de vis à serrer, Virtual Jeff « se colle » sur la caisse… Il est même possible de l’installer sur une basse. Il est fourni avec deux sets de montage qui permettent de le transposer d’une guitare à une autre sans difficulté. Et en plus, il n’est pas laid et sied plutôt élégamment à cette Les Pauls :

imageArticle



A l’aide de l’un des 8 presets proposés, il est possible de « choisir » le pitch que l’on souhaite atteindre lorsqu’on actionne le vibrato, dans les graves ou dans les aigus. Pas besoin d’avoir vingt ans de pratique derrière soi pour trouver le bon angle et retomber sur ses pieds (ou plutôt sur la bonne « note »…). Les bends deviennent donc « programmables »… Les différents modes de programmation sont accessibles via un footswitch qui permet de passer d’un type de bend (ou de vibrato) à l’autre à la volée. Par exemple, le mode A peut être programmé comme un Bigsby : de demis tons en dessous et deux demis tons au dessus, et le mode B comme un Floyd : deux octaves en dessous et deux octaves au dessus…



J’ai hâte de pouvoir tester ce vibrato du futur… Je ne connais pour l’heure pas exactement son prix de vente mais il semble qu’il soit proposé à un tarif très sympa et donc accessible à tous… Je vous en dis plus dès que j’en sais plus !!!! En attendant, belle invention me semble-t-il…

Pour tout savoir : le site de FOMOfx qui produit Virtual Jeff