C’est vrai ce que tout le monde dit ? Plus de clarté, plus de mediums, plus de niveau, longévité accrue ? J’ai monté un jeu de ces Ernie Ball Cobalt en 9-42 sur ma Luke BFR… pour voir…
G66

imageArticle



C’est marrant, je m’attendais à retrouver une sensation de super glisse comme sur les Elixir, ben non, rien à voir ! Les Ernie Ball Cobalt ressemblent à des cordes « normales » en terme de sensations de jeu. Du coup il m’a fallu un peu de temps pour me « réhabituer »…

J’ai effectivement constaté une vraie brillance avec les Ernie Ball, que l’on sent déjà sans brancher la guitare. Les harmoniques sortent bien comme il faut. Il y a un truc en plus c’est certain, j’ai été obligé de « corriger » très légèrement mes sons pour « adapter », peut-être aussi parce que des cordes neuves explosent un peu l’affaire mais sans doute pas seulement. Un peu plus « dures » que les Elixir à équivalence de tirant à mon avis, ces Ernie Ball sont très agréables à « tordre » et le jeu en bends me semble plus précis et plus facilement maîtrisable. C’est difficile à exprimer mais le son résonne super précis également et cisaille bien les tympans avec une certaine « rondeur » en son clair qui permet de jouer des trucs assez « smooth » sans se poser de questions…

imageArticle



Au delà du son et du toucher, ce que j’ai remarqué et là il n’y a pas photo, c’est une excellente tenue d’accord, même lorsqu’on utilise le vibrato intensivement, et même lorsqu’il n’est pas blocable… ça ne bouge pas ! Même après un mois d’utilisation « sérieuse », je ne ressens pas le besoin de changer le jeu qui me semble juste avoir perdu un peu d’aigus mais reste parfaitement « in tune »… Je n’ai pratiquement jamais besoin de revenir sur l’accordage, un truc évidemment très appréciable.

La deuxième chose, qui est très importante pour moi, c’est le tracking des sons synthés du GR55… C’est une utilisation certes un peu à la marge et qui n’intéressera pas tout le monde mais là aussi il me semble que le résultat est excellent, peut-être lié à tout ce dont j’ai parlé plus haut, j’ai aussi un peu réajusté les niveaux dans le GR55, moins de sauce et donc davantage de précision, appréciable aussi...

imageArticle



Alors difficile de trancher… J’avoue que j’étais un peu sceptique au départ (toutes les marques trouvent un « truc » marketing pour attirer le consommateur avide de nouveauté…) mais j’ai vraiment un bon feeling avec ces Ernie Ball. En fait l’idéal serait d’avoir les deux mêmes guitares avec d’un côté un jeu d’Elixir et de l’autre les Cobalt.... Je L esquelles je préfère ?...... Pas évident. Le « glissé » des Elixir me manque un peu même s’il peut quelquefois s’avérer légèrement casse gueule, elles tiennent parfaitement l’accord aussi mais « claquent » moins… Enfin, ne délirons pas trop non plus, tout ce dont nous parlons ici se chiffre en « nuances » et reste très subjectif, adopter les Cobalt ne transfigurera pas votre guitare ni votre jeu même s’il faut admettre que ce sont bien ces « détails » qui ajoutés les uns aux autres finissent par mettre le graal à notre portée…
Une chose est certaine, dans les deux cas, on est très au dessus des jeux de cordes classiques évidemment moins chères mais franchement aussi moins bien à tous points de vue, notamment sur le plan tenue d’accord et longévité. A bien y regarder, des cordes plus chères que l’on change moins souvent… ça coûte le même prix… avec un réel intérêt quand même : qui prend plaisir à changer ses cordes trois fois par mois ?

imageArticle



Je ne peux que vous encourager à faire le test vous même, surtout si vous êtes un gratteux plutôt rock, et vraiment si vous utilisez un capteur hexaphonique. Ces cordes raviront peut être moins les jazzmen à demie caisse car elles boostent tout de même un peu l’affaire, encore que, il pourrait être intéressant aussi de faire le test. Le mois prochain, je remonterai un jeu d’Elixir pour (re)voir… je vous dirai si j’arrive à me fixer !
En attendant, vos expériences sont les bienvenues comme d’hab.