22 cases, Di Marzio Fred et Paf Joe, vibrato Ibanez Edge pro, filtre passe haut autorisant tout un tas de fantaisies sonores, galbe plutôt réussi tout en rondeurs, pas de doute, la JS 1200 est LA guitare de Joe Satriani, qui réunit en un instrument, toute l'expérience du maître...
G66
Elles sont vraiment magnifiques ces JS, quelque soit le modèle... Sobre et sans fioritures, la JS 1200 propose la configuration micros la plus simple qui soit : deux humbuckers et point barre... Quant à la 2400, c'est le même numéro en mieux (en ce qui me concerne... ) : Micro grave à barrettes et surtout, 24 cases... Les micros sont des Di Marzio bien sûr, la marque fétiche de Satriani depuis ses débuts, un Fred en aigu et un Paf "Joe" en grave sur JS 1200 et un Mo Jo en aigu + pro track en grave sur la 2400 . Ce n'est pas tout à fait innocent si je commence par le "son" de ces belles Ibanez, branchées tour à tour dans différents amplis, Mesa, Fender, Marshall, Line 6, elle sonnent! En saturé, c'est évidemment le bonheur, en aigu comme en grave comme sur les deux ensembles (position intermédiaire). C'est puissant, droit, "naturel" (certains diront moins "chirurgical" que des EMG); avec une pointe de delay et un filet de reverb, c'est plutôt jouissif. La 2400 m'a semblé un peu plus "agressive" dans l'ensemble mais c'est à relativiser car les deux guitares n'ont pas été essayées l'une après l'autre et surtout pas le même jour donc...

imageArticle



Bizarement, c'est sur le micro grave que je me suis le plus "amusé", sans doute parce que le Fred et le Mo Jo sont plus classiques et ne surprennent pas celui qui s'attend à approcher le son de Joe Satriani (ce n'est pas une critique)... Le Paf Joe est un peu baveux (ce n'est pas non plus une critique) et on obtient tout de suite des sons de disto bien gras mais qui restent vraiment précis (pas forcément très typés métal...), un des meilleurs micros graves qu'il m'ait été donné de tester ces derniers temps. Le pro track à barrettes de la 2400 est de la même veine mais avec un niveau de sortie un peu plus élevé, ce qui ne gâte rien. Couplées, les deux bobines permettent un vrai mix harmonieux, on retrouve le gras du Paf Joe agrémenté d'un peu plus d'aigus et bien boosté dans le haut médium, très sympa et toujours très "chaleureux" en saturé comme en clair d'ailleurs... Un son brut que l'on reconnaît entre tous et qui s'exprime aussi très bien en baissant le gain de l'ampli ou en jouant avec le volume de la guitare.



Ce qui est assez étonnant, c'est que les deux guitares pourtant équipées de micros différents m'ont donné les mêmes impressions... Il paraît qu'on a prélevé un peu de son ADN à Joe pour l'injecter dans la touche palissandre des JS, ce serait même la raison pour laquelle ces guitares demeurent irrémédiablement... chauves...

imageArticle



Petite particularité (et non des moindre de ces deux modèles), les boutons de volume et de tonalité sont des push/pull qui permettent d'affiner encore les choses et de jouer sur le filtre dont la guitare est équipée ou de passer en single coils. Avec une bonne Wha, on doit très vite croiser les diableries du maestro. Bref on sent la guitare "rock" née pour être jouée en solos.



Côté confort de jeu, c'est plutôt sympa. Le manche est assez fin, typé Ibanez tout de même sans pour moi atteindre les meilleures du genre mais cet avis est forcément très personnel car je suis très habitué à ma Musicman, que je ne quitte plus. La guitare en elle même est très agréable à "tenir" et sa forme aux angles arrondis n'est pas que belle. Le corps est en tilleul, ce qui garantit une résonance au top, chose que l'on peut d'ailleurs vérifier en jouant sans être branché. Les harmoniques sont bien là, encore une fois, ça sonne! 22 cases pour la JS 1200 et 24 pour la 2400, à vous de voir laquelle des deux vous collera le mieux aux doigts...

imageArticle



Le vibrato est l'habituel Edge pro d'Ibanez qui n'a à mon avis rien à envier au Floyd original. Une fois bien réglé, c'est vraiment un bel outil, indésaccordable même en "cassant" le tout à la Van Halen, super souple et que l'on peut aussi bien "dive bomber" que jouer cool. Beaucoup moins "raide", il a par contre l'inconvénient tout comme le Floyd d'être un peu galère lorsque l'on change les cordes mais ça, ce n'est pas une grande surprise...

imageArticle



Bref il reste le prix, qui, comme pour toutes les vraies bonnes grattes avoisine les 2000 euros... Un jour peut-être... Deuxe Ibanez que j'aimerais bien avoir dans ma collection en tous cas, encore plus la 2400 d'ailleurs, avec son micro grave à barrettes et ses 24 cases... et son blanc perlé aguicheur... "pas que belles", mais bien belles quand même!!!

imageArticle