Pour attaquer le réglage du vibrato, il est nécessaire d’enlever la plaque plastique située au dos de la guitare pour avoir accès aux ressorts et aux vis qui permettent de les tendre ou de les détendre. Il y a différents cas de figure, un vibrato vitage de Strat ne se règle pas et « réagit très différemment d’un Floyd Rose…
G66
Pour ce qui concerne les vibratos « strat vintage », ils ne sont pas conçus pour être montés flottants. C'est-à-dire qu’on ne peut les actionner que dans un sens, celui de la poussée. Ils doivent, au repos, prendre appuis ou rester « collés » au corps de la guitare. Si ce n’est pas le cas d’emblée sur votre guitare, il faut resserrer les vis de tension des ressorts ou rajouter un ressort si les vis sont déjà bien à fond.


Pour les vibratos dits flottant, c'est-à-dire que l’on est sensé pouvoir actionner dans les deux sens, en poussant et en tirant, les Winkilson ou Floyd Rose (ou les copies…), on peut régler la hauteur du bloc au moyen des deux vis d’appui. Après avoir modifié la hauteur du bloc vibrato, il faut refaire le réglage des pontets afin de conserver une action convenable : si le vibrato est remonté, les pontets doivent être rabaissés d’autant, et inversement. Encore une fois, on est dans le « tâtonnement »… Si les pontets semblent individuellement bien réglés, il est possible de ne « bouger » que le bloc vibrato dans son ensemble, mais attention, tout doit se faire très progressivement et minutieusement, pas de tour complet avec la clé, il faut y aller doucement… D’une manière générale, la précipitation donnera des résultats désastreux et vous risquez d’être obligés d’y revenir plusieurs fois, autant donc prendre le temps qu’il faut pour faire les choses bien du premier coup… Chaque action sur le bloc vibrato nécessitera un réaccordage de la guitare et une nouvelle vérification de la justesse de l’ensemble….

Au repos, le vibrato doit être bien à l’horizontale, parallèle au corps de la guitare. Pour cela, il faut « revenir » au dos de la guitare :


Si le vibrato penche vers l’avant, il faut resserrer les deux vis de réglage.
Si le vibrato penche vers l’arrière, il faut desserrer les deux vis de réglage

Comme sur les vieilles Strat, il peut parfois être nécessaire de rajouter un ressort. Le contraire peut être vrai aussi, si les vis ont été beaucoup desserrées et que le vibrato penche toujours vers l’arrière, il faut enlever un ressort, mais c’est quand même assez rare.
La moyenne est de 3 ressorts quel que soit le type de vibrato ou de guitare mais ce n’est qu’une moyenne. Si vous trouverez votre vibrato trop dur, vous pouvez toujours tenter d’enlever un ressort. J’ai joué un certain temps avec Deux ressorts sur ma Luke, c’était assez sympa mais cela engendrait beaucoup de problèmes de désaccordage. En effet, plus de souplesse signifie aussi que le chevalet « bouge » beaucoup plus lorsque l’on joue pas mal en bends ; on ne s’en aperçoit pas forcement, mais c’est tout le bloc qui se déplace, il y a tension puis relâchement fréquents et toutes les cordes finissent pas être affectées, ça devient faux… pas top… Je suis vite revenu à la solution « 3 ressort » et en y passant du temps, j’ai trouvé l’adéquation qui va bien « confort/son/justesse ».

Encore une fois, ce qui a été dit au niveau des pontets et de la hauteur est valable pour les vis et les ressorts : lorsqu’on bouge les uns, il faut « retoucher » les autres car tout fonctionne en liens étroits…

Pas facile je sais, mais il faut en passer par là ! A vos arcs, près, partez !!!!!!