Cela faisait un petit moment que je « lorgnais » sur cet ampli car il correspondait en tous points (sur le papier en tous cas) à mes besoins du moment : tout en un, un choix quasi illimité de possibilités sonores, programmable et midi… L’occasion s’est présentée en la personne d’un « vendeur » un peu dérouté par le nombre de possibilités offertes et qui souhaitait revenir à une config plus basique. Il me l’a proposé à un prix défiant toute concurrence, je n’ai pas réfléchi très longtemps et honnêtement, je ne le regrette pas….
G66
Le Vetta 2 existe en deux versions : un combo 100 watts équipé de deux HPs Celestion (câblés en stéréo) ou une tête 200 watts (Vetta HD) à raccorder sur le baffle de votre choix (un 4x12 Line 6 par exemple).

imageArticle



Tout d’abord, il faut savoir que le Vetta est stéréo et qu’il correspond en fait à « deux amplis en un seul… » Sa configuration est exactement celle de deux amplis complètement différents avec leurs réglages propres (préamp) et leurs effets propres. C’est un peu la config qu’utilisent nombre de guitaristes sur scène à la différence qu’avec le Vetta, tout se passe dans la même « boite »… Bien sûr, vu le nombre de possibilités, le Vetta comprend pas moins de 23 boutons de réglage, 16 potentiomètres et deux écrans de contrôle. C’est sans doute un peu beaucoup pour l’utilisateur habitué au Marshall de base mais il ne faut pas s’en faire tout un monde, l’utilisation reste très intuitive, je n’ai même pas lu la doc…



Je ne vous apprendrai rien en vous disant que Line 6 est LA modélisation personnifiée… Le Vetta ne fait bien sûr pas exception à la règle et même il la transcende. Vous aurez donc à dispo pas moins de 45 modèles d’ampli, 30 pédales d’effet, 28 types de baflles, 44 effets hors pédales, le tout mémorisable dans 64 presets « user » (il y a aussi 64 preste usine non modifiables) dispatchés au sein de 16 banques distinctes (4 programmes par banque). Sur le combo, tous les « contrôles » sont placé horizontalement à la différence de la « tête », qui elle les reçoit sur le devant, en partie frontale. Dans les deux cas, c’est plutôt bien foutu et très ergonomique. Au niveau connectique, les deux modèles disposent de deux sorties HP à l’AR avec différentes possibilité de switching, 4, 8 et 16 ohms pour la tête, 8 et 16 ohms pour le combo. Si l’on opte pour deux baffles supplémentaires, il est possible d’envoyer un signal DRY, sans effets dans l’un et un signal WET, avec effet dans l’autre. On peut aussi utiliser le baffle du combo et connecter un seul baffle externe, etc… Bref, nombre de possibilités existent, propres à satisfaire tout le monde…

Le plus grand des deux écrans LCD affiche les informations liées à l’édition des sons, pendant que le plus petit affiche le nom des patches et le N° de programme. On peut les faire défiler à la main à l’aide d’un potentiomètre mais également au pied en utilisant le pédalier Line Fbv additionnel qui fait souvent partie de la dotation de base, mais que l’on peut acheter séparément. Deux mots au passage sur ce pédalier, monté comme un tank, de très bonne qualité, il permet de passer d’un programme à l’autre mais aussi d’ajouter ou de couper les effets individuellement, et dispose de deux pédales d’expression assignables aux paramètres de votre choix et d’un grand écran de contrôle, le grand luxe…

imageArticle



La face arrière comprend deux sorties XLR pour l’enregistrement en direct ou pour la connexion à une table de mix, une prise casque en jack, et une insertion d’effets stéréo (dès fois qu’il n’y en aurait pas assez dedans…). Que demander de plus ?

L’édition des effets et des sons en général est super simple : on appuie sur un bouton pour enclencher ou désenclencher l’effet désiré, on se retrouve immédiatement avec l’écran de contrôle correspondant sous les yeux ; il suffit alors d’actionner les boutons correspondant aux différents paramètres éditables et de se balader de page en page suivant le nombre de paramètres proposés pour chaque effet. Si comme c’est mon cas, vous connaissez déjà le maniement des effets en rack, vous n’aurez même pas besoin d’ouvrir le manuel… Le Vetta comprend aussi un accordeur intégré, particulièrement efficace et clair.

J’ai testé un peu tous les types de modélisations d’ampli proposées, je les trouve vraiment excellentes, les sons « Marshall » et « Fender », ceux dont je connais le mieux les caractéristiques originelles me rappellent vraiment les « vrais ». Les sons ont du corps et la possibilité de « mixer » deux types d’amplis différents est réellement intéressante, je retrouve un peu les mêmes « automatismes » que sur le VG99 qui fonctionne sur le même mode, excepté que la qualité des sons obtenus (effets compris) me semble meilleure sur le Vetta, moins « digitale ». Le Vetta n’embarque pourtant aucune « lampe » mais on s’y croirait ! Comme toujours sur ce genre de bestiole, et je sais que c’est un peu difficile lors d’un essai en magasin, je recommande de ne pas se limiter à l’écoute des sons d’usine, qui ne mettent pas franchement en valeur les qualités de l’ensemble. A noter, les différents modèles d’amplis sont munis des contrôles correspondant aux originaux, certains disposent de davantage de réglages que d’autres pour coller au réel de manière absolue… et surtout, le paramétrage est également « lié » à ce qui se fait sur l’original avec quelques petits « plus » ajoutés par Line 6 et que justement les originaux ne proposent pas pour encore affiner le son, magique !

Je voudrais insister sur la présence et la définition vraiment top des saturations… Il y a un peu de tout, de la distorsion classique à différents types d’overdrive ou de fuzz, les possibilités sont énormes. On peut « doser » comme on veut et obtenir une palette de sons saturés impressionnante, de Van Halen à Randy Rhoads en passant par des trucs plus bluesy mais non moins saturés genre Andy Timmons, tout y est. Les satures à la Satriani, bien affutées dans l’aigu agrémentées d’une wha qui va bien font des merveilles. Si on ajoute à cela les différents types d’enceintes, les associations sont multiples et les ressources deviennent inépuisables. Pas négligeable non plus, l'utilisation du potard de volume de la guitare reste possible, contrairement à nombre de joujoux numériques...

Bien sûr, le côté pléthorique des possibilités de cet ampli fait que l’on peut passer des heures à chercher des sons… Personnellement j’aime ça, donc ça ne me gêne pas outre mesure et comme en plus, il y a un résultat au bout du chemin, c’est tout bon… mais j'admets que cela peut dérouter car on est effectivement assez loin d’un ampli classique qui ne disposerait que d’un ou deux sons.

Sur le plan « effets », les choses vont bien aussi, le stéréo chorus est magnifique et m’a un peu rappelé le TC electronic que j’utilisais il y a une vingtaine d’année, ce qui n’est pas peu dire. Les delay et reverb sont très sympas, variés, et font dans le vintage aussi bien que dans le numérique pur jus. Chaque effet apparaît muni de ses propres réglages que l’on fait défiler par pages comme évoqué précédemment. La panoplie est complète et correspond à tout ce dont le gratteux moyen peut rêver : tremolo, phasing, flanger, harmoniseur, octaver, etc… Pour les plus exigeants, je rappelle qu’il est toujours envisageable de rajouter son ou ses effets perso en utilisant la boucle prévue pour cela… L’ordre des effets est par ailleurs modifiable, comme dans la vraie vie, ce qui ouvre encore d’autres voies pour modifier le son…

Dans mon empressement, je n’ai pas encore testé les possibilités du Vetta au niveau enregistrement mais je pense que cela doit bien donner ! Le reamping est possible, l’ampli étant capable de balancer un son dry que l’on peut ensuite changer une fois la piste enregistrée, pour tester d'autres sons exactement comme on peut le faire par la voie logicielle, avec Guitar Rig ou Amplitube par exemple.
Bref, moi qui n’étais pas fan de Line 6 après avoir eu entre les mains un Pod et même un Pod XT live, je trouve cet ampli vraiment fantastique. Je n’ai pas parlé des possibilités de pilotage en midi mais elles sont bien réelles, ça fonctionne impeccablement bien avec des programs changes.

Dans le monde impitoyable des musiciens rock actuels, il y aura toujours des grincheux pour décrier tout ce qui peut découdre de la modélisation... Moi je n'ai aucun a priori et je suis de ceux qui essaient et qui critiquent après... Je ne peux qu'inviter tous les sceptiques à faire la même chose, même les plus "vintage" risquent de se rendre à l'évidence : il y a vraiment matière à bosser avec un Vetta et pas uniquement pour faire de la figuration...

Je crois que la grande force du Vetta Combo est de proposer un ensemble « tout en un » vraiment homogène, baffle compris; de plus, il n’y aucun câblage diabolique à réaliser ce qui est aussi un pur bonheur… Je n’ai pas non plus évoqué la possibilité d’y connecter une Variax, je ne connais pas cette série de guitares et j’aime trop mes Musicman pour aller chercher ailleurs mais si le cœur vous en dit, l’expérience peut sans doute valoir le détour… J’espère que saurez faire profiter la communauté ambiante de votre sentiment dans ce domaine si avez testé la chose, en tous cas moi, ça m’intéresse !

Côté tarif, le Vetta 2 n’est pas donné mais vu ce qu’il embarque ce n’est pas spécialement une surprise, comptez ce qu’il faudrait débourser pour avoir la même chose en éléments séparés! Sachez qu’on en trouve régulièrement en occase donc… pour le prix d'un seul ampli vintage, vous en aurez une quarantaine sous la main, avec les effets en plus!!!!!

D’autres infos très détaillées ici, un site à découvrir, très intéressant qui concerne le Vetta, les Variax et d'autres produits Line 6 : Vettaville