Voici une petite histoire marrante, qui va sans doute en déranger quelques uns d'entre vous et peut-être en rassurer d'autres... Après tout, nous sommes ici entre nous, alors pourquoi devrions nous céder à la tentation de la langue de bois ? :@ Et puis, vous avez tout loisir de vous exprimer à votre tour sur le sujet.
C'est bien connu, tout parent souhaite le meilleur pour son enfant, c'est pourquoi Jean Luc a inscrit Mélodie, 7 ans (joli prénom n'est-ce pas!) au conservatoire de musique, pas très loin de chez lui. Jean Luc n'a jamais eu la chance d'apprendre la musique et il pense qu'il en souffre, tout comme Anne Sophie, son épouse. Après avoir vu un dessin animé de Walt Disney à la télévision, Mélodie avait dit qu'elle aimait beaucoup le violon parce qu'un petit animal (en fait un vilain ourson...) en tenait un entre ses mains... Jean Luc et Anne Sophie ont tout de suite vu en elle une future virtuose!

Arrivé rue du Paradis (c'est l'adresse du conservatoire...) le jour de l'inscription, Jean Luc fait la queue pendant deux heures et demie et parvient enfin à se glisser jusqu'au guichet où l'attend une vieille femme pas très bien sur elle (elle a une grosse tache de confiture sur la chemise...).
"Bonjour madame, Ce serait pour prendre des cours de violon...
-C'est pour vous ?
-.....Non, c'est pour la jeune fille....
-Quel âge elle a ?
-Elle vient d'avoir sept ans...
-Y a pu de place... A veut pas faire ôte chôse ?
-Comment ça plus de place ? Mais, on m'avait dit que...
-Y a pu de place je vous dis, c'est complet... Pour les onze/douze, le violon, c'est complet, la guitare c'est complet, le piano c'est complet, la traversière c'est complet, la batterie c'est complet, y'm reste......... le cor de chasse ou le....... basson, c'est tout ce qui me reste.......
-....Oui mais....
-De toute façon elle en jouera pas tout de suite, y faut au moins deux ans de solfège avant de toucher à l'instrument....."
C'est alors que Mélodie s'adresse à son père :
"Papa, est-ce que je peux faire du foot ?"...

Deux semaines plus tard, Mélodie fait connaissance avec son nouveau jouet : un beau cor tout brillant qui pèse 100 kilos et qu'on sait pas comment qui faut'l prende... et qu'en plus y coûte la peau du c....

Papa et maman sont rassurés, Mélodie va enfin pouvoir connaître le bonheur auquel ils ont échappé, Jean Luc et Anne Sophie sont de bons parents.



Et moi je dis, parents, laissez vos gosses tranquilles! L'école suffit largement à remplir leur coeur de joie et de bien d'autres choses... Attendez qu'ils aient un peu grandi pour les mettre à l'ouvrage et respectez leurs envies. On n'apprend pas la musique comme on apprend une leçon de maths. En musique comme en mathématiques, les meilleurs résultats ne s'obtiennent pas sous la contrainte et l'on apprend bien que ce que l'on aime!