La technique du Slide, clairement associée au blues, a été développée par des guitaristes en quête de nouveauté à une époque lointaine ou nombre d’entre nous n’étions même pas encore « imaginables »… Le Bottle neck, c’est ce cylindre creux en métal ou en verre que l’on se « colle » sur un doigt et que l’on glisse le long du manche sur les cordes de la guitare. « Bottle neck » signifie « goulot de bouteille » et c’est sans doute de cette manière que l’aventure a commencé… Fémur de chat (mort de préférence) :-( , clé à pipe, flacon de sirop pour la toux, manche de couteau de table, etc… Tout était bon pour tenter l’expérience, à nous maintenant !



On trouve aujourd’hui le bottle neck dans tous les magasins de musique pour quelques euros seulement.

imageArticle



A première vue la pratique est simple : on l’enfile le sur l’auriculaire ou l’annulaire de la main gauche (pour un droitier) afin que les autres doigts soient laissés libres pour continuer à jouer de manière conventionnelle (ou étouffer les cordes) et le tour est joué. Dans la pratique, ce n’est pas si évident… Le bottle neck donnera souvent l’occasion de « jouer faux »… Il faudra donc veiller à « s’arrêter à temps », ne pas « glisser » trop loin le long des frets et surtout ne pas appuyer trop fort sur les cordes côté main gauche sous peine d’annuler définitivement l’effet slide.

Le son change suivant le type de bottle neck utilisé :

Les différents objets que l’on frottera sur les cordes produiront différents types de sons suivant leur composition (l’os de Sylvestre ne sonnera "pas pareil" que la clé de 12…) D’une manière générale, plus vous utiliserez un matériau « dur », plus vous obtiendrez un niveau de sustain conséquent et plus vos « glissandos » seront probants. Le chrome donnera un son très brillant et très « métallique », le cuivre donnera un son plus « gras » et « crémeux », le verre sera plus doux et rond… A vous d’essayer et de choisir, en fonction du type de guitare (acoustique ou électrique) que vous utiliserez.

imageArticle



Une action haute est indispensable :

Pour bien « gérer » le slide, il faudra penser à « adapter » la guitare… Une guitare de shredder, avec des cordes très près du manche sera totalement inadaptée car vous toucherez sans arrêt les frets avec le bottle neck, cela interrompra le son et l’effet « slide » recherché sera complètement raté. Une bonne guitare pour jouer en slide nécessitera une action haute, avec un réglage des cordes loin du manche, et si possible un tirant de cordes élevé. Peut être sera-t-il nécessaire de réserver un instrument pour cela si vous envisagez d’utiliser régulièrement cette technique… Il existe un petit accessoire bien pratique qui permet, suivant le modèle de guitare (modèles avec vibrato blocable proscrits…) de « convertir » momentanément sa guitare à la pratique du slide en rehaussant les cordes au niveau du sillet…

Le réhausseur de sillet :

imageArticle



Accordages « open » à expérimenter d’urgence :

Il est évidemment possible d’utiliser le bottle neck pour jouer avec un accordage « standard » mais jouer en accords ouverts vous permettra d’exploiter pleinement la technique du slide… Un accordage de la guitare en open G ou open D et d’une manière générale un accordage en « open » X… permettra de vraies fantaisies dans la mesure ou vous pourrez balayer les six cordes en même temps (vous aurez toujours un « accord » simplement en « barrant » les cordes quelque soit l’endroit où vous le ferez sur le manche) sans trop vous poser de questions… Pour ce genre de sport, l’utilisation de la Variax ou des différents systèmes Roland permettant un désaccordage « virtuel » de la guitare sont évidemment de vrais bonheurs, d’autant plus que l’on peut y associer des modélisations d’instruments acoustiques qui passent super bien en slide…

imageArticle



« Habillez » le doigt qui "VOUS" « parle » le plus…

Là, nous entrons dans un domaine très « individuel » : le vôtre… Pour certains, ce sera le « petit doigt » et pour d’autres l ‘annulaire… A essayer !

……..ça y est ? Vous y êtes ? Pas si simple que ça n’est ce pas ! Sympa quand même le slide, d’autant plus qu’il peut se pratiquer aussi bien en électrique qu’en acoustique et si vous n’avez pas de chat sous la main, peut-être comme c’est mon cas, avez vous une grand mère Cauchoise…….. :°